René Basset, 98 ans : les 100 000 clichés d'une mémoire photographique lyonnaise

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/02/2017 à 18H55, publié le 08/02/2017 à 18H15
A 98 ans, le photographe lyonnais René Basset joue encore avec son appareil photo argentique 

A 98 ans, le photographe lyonnais René Basset joue encore avec son appareil photo argentique 

© France 3 / Culturebox

À 98 ans, René Basset conserve précieusement près de 100 000 clichés. Photographe proche du mouvement humaniste, il a côtoyé les plus grands mais est toujours resté dans l'ombre. À Lyon, sa ville d'origine, sa signature reste attachée au groupe Forme et Lumière.

René Basset est un pur Lyonnais né dans le quartier de la Croix-Rousse en 1919. Dès l'âge de 13 ans, il s'initie à la photographie et sent immédiatement l'immense territoire à raconter.

"C'est la curiosité qui m'a amené à la photo, dès lors je me suis intéressé à toutes sortes de choses. Je suis un spécialiste en tout genre", dit-il avec humour quand il nous reçoit chez lui. Prolixe et généreux, il ouvre son cœur comme son carnet de souvenirs. 

Reportage : S. Adam / P. Lachaux / A. Gavin

"Les images c'est la magie"

En 1949, René Basset emprunte une très grosse somme d’argent pour monter un studio à peu près correct dans le centre de Lyon. Parallèlement, il assure les photos de tous les spectacles de Roger Planchon, alors metteur en scène au théâtre de la Cité. Il photographie à cette époque de nombreux acteurs et célébrités.
Juliette Gréco par René Basset

Juliette Gréco par René Basset

© France 3 / Culturebox / capture d'écran
Il fonde ensuite le mouvement "Forme et Lumière" et réalise beaucoup de commandes. "Pour moi, c'était faire une image d'un sujet qui m'intéressait. Image à l'envers ça fait magie", rappelle cet homme modeste, l’œil toujours ­pétillant. 
Photo René Basset © France 3 / Culturebox

Instantané éphémère de l'instant

René Basset fait partie de ces photographes qui aiment les gens dans toute leur simplicité. Doisneau, Brassaï, ou encore Man Ray, ses portraits côtoient ceux des plus grands photographes dans des expositions en France ou à l'étranger. Qualifié de photographe humaniste, il capture sans relâche la nature, mais surtout les visages des hommes et des femmes.
rené basset archives.png © René Basset
Sa collection compte aujourd'hui plus de 100 000 photos argentiques. Un fonds qu'il conserve dans un appartement spécialement dédié à tous ses souvenirs d'une vie. "C'est le pays des merveilles, ici", sourit René avec nostalgie.

En 1958, il obtient le prix Niepce, ultime récompense d'une oeuvre généreuse et lumineuse. "J'ai pu enregistrer ce fameux moment exceptionnel et éphémère où l'on entre en relation avec un sujet qui passe", dit-il avec émotion.