Rencontres d'Arles : Erik Kessels collectionne les "Parfaites imperfections"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/07/2016 à 14H34
"Parfaites imperfections" , l'art d'embrasser les hasards et les erreurs par le collecionneur Erik Kessels aux Rencontres d'Arles

"Parfaites imperfections" , l'art d'embrasser les hasards et les erreurs par le collecionneur Erik Kessels aux Rencontres d'Arles

© France 3 / Culturebox

Erik Kessels, le spécialiste néerlandais de la photo dite "vernaculaire" expose aux Rencontres d'Arles sa collection de "Parfaites imperfections". Une ode à l'erreur, aux ratages et aux accidents de photos à découvrir au Palais de l'Archevêché jusqu'au 25 septembre 2016.

Avec sa collection "Parfaites Imperfections", le célèbre publicitaire et commissaire d’exposition néerlandais Erik Kessels anoblit l'échec et montre comment l'erreur peut enrichir le processus de création. L'exposition qui regroupe photos, installations ou puzzles de 18 artistes est présentée au Palais de l'Archevêché  dans le cadre des Rencontres d'Arles. 

Reportage : J. Hessas / A. Martiniky

Dans notre culture obsédée par la perfection, nous fuyons les erreurs, ce qui est à mon humble avis une catastrophe.

A l'ère du numérique où le hasard et les ratages sont effacés du champ de la photographie, Erik Kessels propose un regard bienveillant et drôle sur les erreurs. Erigés en échecs éblouissants, ces défauts deviennent une véritable mine d'or.

Depuis cinq ans, cet admirateur des failles glane des pépites imparfaites. Comme ces puzzles retrouvés par le graphiste Kent Rogowski où les pièces ne correspondent pas entre elles. "Il a découvert que lorsque les fabricants faisaient un puzzle, ils utilisaient des photos différentes à chaque fois, mais que les coupes des pièces du jeu étaient identiques. Ce qui signifie que l'on peut faire des collages avec ces images."
Kent Rogowski, Love = Love

Kent Rogowski, Love = Love

© Kent Rogowski / Rencontres d'Arles Avec l’aimable authorisation de l’artiste

Profitant de l’extraordinaire abondance et de la disponibilité actuelle des images, Kessels récupère tel un chiffonnier ces matériaux rejetés, jusqu’à y trouver de véritables trésors. Comme ces photos de paysages lointains à l'apparence parfaite. "D'abord vous pensez que ce sont des paysages magnifiques mais on découvre après comment c'est fait ? Ce sont en fait des négatifs pris au début du film, qui sont agrandis.", explique le collectionneur. 
Rencontres d'Arles kessels © France 3 / Culturebox

Les erreurs nous aident à trouver de nouvelles façons de penser et des solutions innovantes, et les échecs peuvent changer nos perceptions et d'ouvrir de nouvelles façons de choses à la recherche. 

Erik Kessels

Erik Kessels soutient les artistes qu'il connait personnellement mais il encourage aussi le public à regarder au-delà du cadre.  "Avec cette exposition, j'espère que je vais stimuler les artistes pour qu'ils continuent leur travail mais j'espère aussi stimuler le public qui va voir ces images et qui va voir le monde un peu différemment", assure-t-il.
Les levitators de Ruth van Beek

Les levitators de Ruth van Beek

© Rencontres d'Arles / Ruth van Beek

A travers cette exposition Erik Kessels met en valeur les meilleurs et les plus hilarants exemples de l'imperfection et de l'échec.  

->  Erik Kessels a aussi publié cette série dans un ouvrage intitulé "Fabulous Failure" chez Phaidon. Prix 9,90€ 168 pages