Rencontre avec François Poivret, le photographe des mots de Paul Auster

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/09/2017 à 18H10, publié le 04/09/2017 à 17H25
L'une des photos inspirées à Poivret par Paul Auster

L'une des photos inspirées à Poivret par Paul Auster

© France 3 Culturebox

Le photographe breton François Poivret est surtout connu pour ses portraits de personnalités. Aujourd'hui, il travaille sur un projet né de ses lectures. Admirateur de Paul Auster, il est allé à Brooklyn photographier les images qu'on suscité en lui les mots de son ouvrage "Brooklyn Follies". Photos argentiques en noir et blanc. Rencontre.

Pas de couleurs sur les tirages de François Poivret. Le photographe breton ne travaille qu'en argentique et en noir et blanc, comme autrefois, avec films dans l'appareil, produits chimiques pour les développer et pour tirer les photos sur du papier graphyté. Tout se passe dans l'obscurité du labo chichement éclairé par une ampoule inactinique donnant aux gestes une couleur rouge mystèrieuse. Et d'ordinaire, ce qui apparaît dans le secret du bain révélateur, ce sont des visages. Des portraits de personnalités du monde artistique. Mais François Poivret a eu l'envie de changer. Alors que l'écrivain new yorkais Paul Auster compte parmi ses auteurs favoris, le photographe a pris un billet d'avion pour la grosse pomme et a posé ses pas dans ceux de l'auteur de "Brooklyn Follies". Le défi qu'il s'était lancé pouvait se résumer à ça : retrouver à travers son objectif les émotions et les images suscitées par la lecture de ce livre.

Reportage : France 3 Bretagne G. Raoult / B. Van Wassenhove / C. Pierret