Raymond Depardon signe le portrait officiel du président Hollande

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/05/2012 à 19H35
Raymond Depardon le 22 mai 2012 à Cannes.

Raymond Depardon le 22 mai 2012 à Cannes.

© VILLARD/NIVIERE/SIPA

Le photographe et cinéaste Raymond Depardon , qui a saisi la France modeste et péri-urbaine dans son objectif ces dernières années, a réalisé mardi matin le portrait officiel du nouveau président de la République François Hollande.

Alors que le temps était au beau fixe, François Hollande a été photographié dans les jardins de l'Elysée pour ce portrait destiné à être affiché dans tous les bâtiments publics du pays.

La photographie officielle du prédécesseur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, avait été réalisée par Philippe Warrin, photographe des stars, en vingt minutes, dans la bibliothèque de la présidence.

Hollande et Depardon se connaissent 
Entre les deux tours de l'élection présidentielle, à l'initiative de Valérie Trierweiler, le QG de campagne de François Hollande avait présenté une exposition publique de photographies sur "la France et les Français" avec des oeuvres prêtées par une trentaine de photographes dont Raymond Depardon.

C'est aussi une photographie de Depardon qui avait été choisie pour le bureau du candidat socialiste dans ce QG, avenue de Ségur dans le 7e arrondissement.

Depardon a déjà photographié François Hollande, notamment en 2005 dans une rue de Tulle (Corrèze) où on voit le député-maire en pleine discussion avec un habitant portant un béret bien français.

"Journal de France", la bande-annonce

Raymond Depardon, une figure du photo-reportage
Co-fondateur de l'agence Gamma en 1966, Raymond Depardon, qui va sur ses 70 ans, est membre de Magnum Photos depuis 1978. Fils de paysans, ce reporter globe-trotter, spécialiste de l'Afrique, a porté son regard ces dernières années sur la "France du milieu", de l'entre-deux", plus tout à fait rurale mais pas non plus de centre-ville.

En photographe documentaire, il a parcouru les routes dans un fourgon blanc aménagé, pour saisir "sa" France, un pays fait de cafés de sous-préfecture, de commerces périurbains, de maisonnettes modestes. De ce travail commencé en 2004, il a tiré une exposition à la Bibliothèque nationale de France à l'automne 2010 et un livre "Ma France" (coédité par la BnF et le Seuil).

Il vient de présenter à Cannes, hors compétition, son dernier film "Journal de France", réalisé avec sa compagne Claudine Nougaret, qui raconte notamment cette expérience. Depardon inscrit son oeuvre dans le sillage des photographes américains Walker Evans (1903-1975) et Paul Strand (1890-1976).