Raymond Cauchetier, l'homme qui photographia la Nouvelle Vague

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/05/2014 à 16H19
Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg dans le film de Jean-Luc Godard, "A bout de souffle" sorti en 1960

Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg dans le film de Jean-Luc Godard, "A bout de souffle" sorti en 1960

© Raymond Cauchetier

Il y a un petit grain de nostalgie qui ressemble à un joli flashback dans cette exposition de la galerie photo de l’Institut Lumière. Le photographe Raymond Cauchetier qui, de 1958 à 1968, fut le témoin privilégié de l’avènement de la Nouvelle Vague, présente une sélection de ses clichés. A voir jusqu'au 28 juin 2014.

Avec cette exposition exceptionnelle organisée à la Galerie de l'Institut Lumière, on parle bien de photo ET de cinéma. Enfin d'un certain cinéma. Celui qui, dans les années 60, révolutionna la prise de vue, le jeu des acteurs et qui mit au centre de cet art la vérité du jeu et la liberté du discours.

Scénaristes, réalisateurs, critiques se retrouvent dans un microcosme créatif qui invente de nouveaux codes. A l'époque, Raymond Cauchetier capte ces instants rares de tournage où le cinéma s'inscrit à jamais comme la Nouvelle Vague. 

Rencontre avec l’un des grands photographes de plateau du siècle dernier. Reportage : M. Boudet / P. Perrel / S. Trenteseaux  
"A bout de souffle", "Baisers volés" ou encore "Jules et Jim", Raymond Cauchetier a travaillé avec les plus grands réalisateurs de l’époque : Jean-Luc Godard, François Truffaut, Jacques Demy, Jacques Rozier, Agnès Varda, Claude Chabrol, Jean-Pierre Melville... Aujourd'hui encore, de nombreux réalisateurs se réclament de l'influence du courant et c'est toujours avec une certaine nostalgie que l'on redécouvre ces clichés devenus icônes.
"Jules et Jim" film de François Truffaut, 1962

"Jules et Jim" film de François Truffaut, 1962

© Raymond Cauchetier
Aujourd'hui, la Nouvelle Vague n'est pas morte, la preuve : cette année, Jean-Luc Godard, chef de file du mouvement, est invité à présenter son film "Adieu au langage" à Cannes.
Jean-Luc Godard sur le tournage d'A bout de souffle, 1960

Jean-Luc Godard sur le tournage d'A bout de souffle, 1960

© Raymond Cauchetier
La Nouvelle vague 1958-1968, photographies de Raymond Cauchetier
Galerie photo de l’Institut Lumière
Entrée libre, du mardi au samedi de 12h à 19h
3 rue de l’Arbre Sec 69001 Lyon