Photos ou tapisseries ? Jacques Bosser célèbre les femmes à Anglards de Salers

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/09/2013 à 08H43
Cette jeune femme chinoise coiffée telle une bigoudène laisse échapper une sardine. Un hommage aux Penn Sardin de Douarnenez

Cette jeune femme chinoise coiffée telle une bigoudène laisse échapper une sardine. Un hommage aux Penn Sardin de Douarnenez

© Jacques Bosser

Le château de la Trémolière dans le Cantal joue à nouveau la carte de l'art contemporain. Cette année, il accueille le photographe plasticien contemporain Jacques Bosser. Un artiste, qui explore le monde des étoffes et les tissus africains, japonais ou du pays bigouden. Ces couleurs éclatantes disposées au coeur des tapisseries du XVIe siècle invitent à un métissage éclairé.

Jacques Bosser propose une approche joyeuse et colorée des femmes du monde entier. Ses photos respirent le respect pour des visages aux formes et aux couleurs diversifiées. Les étoffes se muent avec la peau, font matière. Le tout est composé comme une peitnure, le textile habille ou dévoile les visages. 

Reportage Brigitte Cante, Valérie Mathieu.
Un long périple en Afrique en 1996 lui fait retrouver les sensations de son enfance, ayant vécu en Afrique équatoriale de l'âge de 3 à 12 ans.
Il rédécouvre les émotions de sa petite enfance dans la série Wax Spirit
Série Wax Bosser 

Série Wax Bosser 

© Jacques Bosser
Les images de Jaques Bosser deviennent de pures œuvres plastiques, non recadrées, non retouchées que l'on désigne sous l'appellation de "photographie plasticienne ".


Le Château de la Trémolière situé à Anglards de Salers présente cette exposition exceptionnelle jusqu'au 30 septembre