Photo : dans l'ombre et la lumière des avocats de Clermont-Ferrand

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/06/2016 à 16H41
Une avocate clermontoise photographiée par Marielsa Niels 

Une avocate clermontoise photographiée par Marielsa Niels 

© Capture d'écran France 3 Auvergne

A la demande du bâtonnier de Clermont-Ferrand, la photographe Marielsa Niels a immortalisé le quotidien des avocats du barreau. Objectif : casser les clichés souvent liés à la profession. Une centaine de photos sont réunies dans une exposition intitulée "Dans l'ombre et la lumière" et présentée jusqu'au 21 juin à la chapelle de l'ancien Hôpital général de la capitale auvergnate.

Reportage : Alban Ribière et Olivier Martinet  

Pendant des mois, Marielsa Niels s'est immergée dans le quotidien des avocats clermontois. Audiences, discussions dans les couloirs, rendez-vous avec leurs clients, expertises médicales, permanences au Secours Populaire... La jeune photographe s'est fait discrète pour immortaliser leurs gestes et leurs attitudes sans artifice. Pas question en effet de choisir la lumière ou d'user de la mise en scène : il fallait capter l'instant, les émotions. 

La beauté d'une plaidoirie 

L'exposition se décline en quatre parties : la robe, le portrait, le quotidien du bureau et la plaidoirie. Ce quatrième volet l'a particulièrement fascinée, même s'il ne représente pas l'essentiel de l'expo. "Les gestes sont incroyables pendant la plaidoirie" confie-t-elle. "C'est quelque chose de très beau à voir. Les expressions aussi, à la fois quand ils plaident, mais aussi quand ils écoutent leur confrère ou leur consoeur en train de plaider". 

Un avocat en train de plaider 

Un avocat en train de plaider 

© Marielsa Niels

Pour en finir avec les clichés

Leur robe s'apparente à un costume de scène, ce qui renforce l'aspect théâtral d'une plaidoirie. C'est d'ailleurs en référence à cette robe que l'artiste a choisi le noir et blanc. Ses clichés scrutent les hommes de loi dans les moindres détails. 

L'exposition a été réalisée à la demande de Maître Frédéric Franck, le bâtonnier de Clermont-Ferrand qui souhaitait démocratiser la profession d'avocat, souvent décriée car méconnue. Son objectif :  changer l'image de l'avocat "intouchable" et "insaisissable" et "montrer que les professionnels du droit sont tout à fait accessibles".

Une avocate avec ses clients

Une avocate avec ses clients

© Marielsa Niels

Tout récemment, Marielsa Niels a été sollicitée pour le même type de travail par l'Association des bibliothécaires de France qui tenait son congrès annuel à Clermont-Ferrand, du 9 au 11 juin dernier. Là aussi, il s'agissait de réaliser des portraits de bibliothécaires auvergnats pour casser les clichés qui collent à ce métier. Mais contrairement à sa série sur les avocats, la photographe a joué la carte de l'humour et du décalage. 

Véronique Maurin, de la bibliothèque Riom Communauté 

Véronique Maurin, de la bibliothèque Riom Communauté 

© Marielsa Niels
La mise en scène est d'ailleurs l'un des principaux axes de sa démarche artistique, comme en témoignent ses photos pour différents magazines ou ses séries intitulées "Cendrillon jette l'éponge", "Vacances en autarcie" et "Un couple franco-allemand : une année, une vie". 

Du 24 juin au 4 juillet prochains, Marielsa Niels présentera au Centre photographique de l'Hôtel Fontfreyde, à Clermont-Ferrand, le travail qu'elle a réalisé avec des élèves de CM2 et de 6ème sur le thème : "Le sentiment de l'espace".

affiche expo avocats