Napoléon III au musée Fesch, dans l'intimité d'un Empereur

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/12/2015 à 18H09
L'exposition présente des documents rares qui offrent une autre vision de la famille impériale

L'exposition présente des documents rares qui offrent une autre vision de la famille impériale

© France 3 Culturebox

C’est un autre Napoélon III que le Musée Fesch d'Ajaccio nous invite à découvrir à travers une centaine de documents rares et inédits dont des photos de l’Empereur et de sa famille. Une plongée inattendue dans l’intimité d’une famille impériale qui doit beaucoup à la présence auprès du souverain de son homme de confiance, le Corse Jean-Baptiste Franceschini Pietri. A découvrir jusqu’au 9 mai.

Reportage : C. Ferrer / F. Rombaldi / B. Pasbecq 
Neveu de Napoléon 1er, Louis-Napoléon Bonaparte est un personnage finalement assez méconnu. Et pourtant, il devient en 1848 le premier président de la République française élu au suffrage universel. Trois ans plus tard et à la faveur de l’opinion générale, il restaure l’Empire et devient en 1852 l’Empereur Napoléon III. Son règne, le Second Empire, va durer près de vingt ans, marqué par des réformes sociales (le droit de grève, la création du tribunal des prud’hommes) mais également la guerre avec la Prusse en 1870. Cette campagne militaire désastreuse conduit Napoléon III en captivité. Exilé en Angleterre, dans la petite ville de Chislehurst, c’est là qu’il meure en en 1873 à l’âge de 65 ans.
 

Franceschini-Pietri, fidèle parmi les fidèles 


C’est en 1855 qu’apparaît aux côtés de Napoléon III Jean-Baptiste Franceschini-Pietri. Arrière-petit neveu de Pascal Paoli et originaire de Monticello en Balagne, le jeune Corse a rapidement pu se faire une place auprès de l’Empereur, aidé en cela par son oncle Pierre-Marie Pietri, préfet de police de la ville de Paris. Il devient l’homme de confiance de Napoléon III et sa fidélité resta sans faille jusqu’à la chute de l’Empire en 1870, puis lors de l’exil en Angleterre. Il est enterré à l’entrée de la chapelle impériale de Chislehurst où reposa également Napéléon III jusqu’en 1888 avant d’être définitivement transférée à Farnborough, dans le Hampshire.

"Napoléon III et Franceschini-Pietri – Reflets d’Empire" 
Au Palais Fesch
Musée des beaux-arts 
à Ajaccio
Jusqu’au 9 mai 2016
Ouvert tous les ours sauf le mardi