Migration, enfermement, les images-mémoire de Mathieu Pernot

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/04/2014 à 10H33
Une peite gitane éclairée par un feu de caravane 

Une peite gitane éclairée par un feu de caravane 

© Mathieu Pernot /capture d'écran

Le photographe Mathieu Pernot a une double actualité parisiernne. Au Jeu de paume, l'exposition "La Traversée" rassemble des séries de clichés pris ces 20 dernières années avec pour fil conducteur des personnages vivant à la marge. A la Maison Rouge, c'est son travail sur les archives de l'hôpital psychiatrique Le Bon sauveur qui est présenté.

Reportage: Pascale Sorgues, Isabelle Audin, Pierric Guenneguan, Nathalie Gallet
Diplômé de l'Ecole nationale de la photographie d'Arles, Mathieu Pernot inscrit sa démarche dans le sillon de la photographie documentaire. Il aime travailler sur des séries qui lui donnent une profondeur de traitement dans le temps avec des personnages qu'il retrouve au fil du temps. C'est le sens de "LaTraversée".

L'exposition s'ouvre sur "Photomatons", une série réalisée entre 1995 et 19997 sur des enfants gitans à Arles que le photographe a retrouvé en 2013 pour en faire le portrait. Mais entre temps il ne les a pas perdus de vue pour autant. Pour l'exposition au Jeu de Paume, Mathieu Pernot a créé la série "Feu". Elle évoque un rituel cher aux Roms qui consiste à faire brûler la caravane d'un défunt.

Photographe des migrations et de l'enfermement

Et l'oeil du photographe documentaire scrute avec la même curiosité les questions des migrations, de l'urbanisme ou de l'enfermement. C'est le cas de son travail réalisé avec Philippe Artières et présenté à la Maison Rouge.

En 2010, Mathieu Pernot et Philippe Artières, historien, sont invités à travailler sur les archives de l’Hôpital Psychiatrique Le Bon Sauveur, situé à Picauville (Manche). Ils découvrent des centaines d’images, des années 1930 à nos jours,. Une vraie mine pour les deux hommes qui  aboutit à une exposition troublante et à une publication.
 
"La traversée"- Jeu de Paume, Paris jusqu'au 18 mai
 
"L'asile des photographies"- La maison rouge, Paris jusqu'au 11 mai