Marc Paygnard, le photographe qui a séduit New York

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/01/2015 à 11H14
Le balayeur, photo de Marc Paygnard achetée par le MoMa de New-York

Le balayeur, photo de Marc Paygnard achetée par le MoMa de New-York

© France 3/Culturebox

Le travail de Marc Paygnard est reconnu dans le monde entier. Mais c'est toujours dans sa région de prédilection et de résidence, la Haute-Saône, que le photographe puise son inspiration. Les rues de son village sous la neige lui ont inspiré de nombreux clichés. L'un d'eux, "le balayeur", a été acheté par le prestigieux musée MoMa de New-York.

Reportage : E. Rivallain / J.-S. Maurice / E. Dubuis / F. Regenczuk 
Depuis plus de 40 ans, Marc Paygnard immortalise les habitants, les monuments, la nature de Noroy-le-Bourg, en Haute-Saône. Sa saison de prédilection est l'hiver, quand le grand manteau blanc donne une allure comique à certains lieux. Comme à ces statues rendant hommage aux soldats des deux guerres mondiales. Dans la lignée d'un Robert Doisneau et d'un Willy Ronis, qu'il fréquenta lorsqu'il travailla pour l'agence Rapho à la fin des années 1970, Marc Paygnard est un photographe humaniste. 
Photo de la statue d'un soldat recouvert de neige à Noroy-le-bourg

Photo de la statue d'un soldat recouvert de neige à Noroy-le-bourg

© France3/culturebox
Si aujourd'hui, les plus grand musées internationaux demandent ses oeuvres, à l'image du Moma de New-York et d'un musée de Tokyo, Marc Paygnard reste attaché à sa région. A l'automne dernier, il a d'ailleurs eu carte blanche au festival "Les Automnales" à Noroy-le-Bourg. Il a proposé une exposition inédite, en plein air, de ses clichés pris dans le village depuis 1973. Accrochées au murs des maisons, ces photos pleines de tendresse racontent la vie de ce monde paysan qu'il connait si bien et qu'il respecte profondément. 
Exemple de photo exposée pendant le festival "les automnales"

Exemple de photo exposée pendant le festival "les automnales"

© France3/culturebox