Louis Matton : un photographe chez les zadistes de Notre-Dame-des-Landes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/10/2016 à 15H18
ZAD NDDL © Louis Matton

Lauréat du prix "Quinzaine photographique nantaise" 2016, Louis Matton expose au festival nantais sa série intitulée "Objets autonomes (Notre-Dame-des-Landes). Ses clichés présentent des objets et des installations réalisés par les opposants au projet d'aéroport au sein de la ZAD (Zone à défendre) qu'ils occupent depuis 2009.

Reportage : Denis Leroy et Jean-Pierre Brénuchon 

Ils sont plusieurs dizaines à squatter depuis sept ans la zone où un aéroport doit être construit à Notre-Dame-des-Landes. Une occupation politique pour s'opposer au projet, considéré comme inutile et nocif pour l'environnement.
Ces zadistes, des altermondialistes dont certains viennent de l'étranger, ont choisi de vivre en marge de la société, en s'affranchissant des règles et en cultivant des terres qui ne leur appartiennent pas. Ils vivent dans des cabanes qu'ils ont fabriquées, sous la menace perpétuelle d'une expulsion par les forces de l'ordre. Une opération d'évacuation de la ZAD est d'ailleurs prévue ce mois-ci.

ZAD 2 © Louis Matton

Zone de non-droit 

Louis Matton a réussi à pénétrer dans cette zone de non-droit, ce territoire à part où les zadistes vivent en autarcie. Mais ces derniers, pour la plupart, souhaitent rester anonymes. Le jeune photographe de 27 ans n'a donc pas axé son travail sur des portraits, mais sur les objets fabriqués et utilisés par les militants au quotidien. Réchaud, bouts de bois, cagette ou bocaux en verre transformés en suspension lumineuse... Autant d'objets qui témoignent d'une vie spartiate mais libre et autonome et qui, devant l'objectif du photographe, se muent en sculptures. 

nddl © Louis Matton

Comme le souligne Hervé Marchand, le directeur de la Quinzaine photographique nantaise : "Louis Matton prend des photos la nuit avec un flash. Du coup, les objets sont un peu sortis de leur contexte, de leur petite histoire fonctionnelle, et on arrive à ce côté sculptural". 

zad 4 © Louis Matton

Pour sa série "Objets autonomes (Notre-Dame-des-Landes)", déjà présentée aux Rencontres internationales de la photographie d'Arles en 2015, Louis Matton s'est vu décerner à l'unanimité le prix QPN 2016 (Quinzaine photographique nantaise). Ses photos sont exposées au Temple du Goût, à Nantes, et le 15 octobre, le jeune lauréat animera un stage de photographie durant toute une journée. 

Louis Matton : Objets autonomes (Notre-Dame-des-Landes)
Jusqu'au 15 octobre
au Temple du Goût 
30 rue Kervégan 
44 000 Nantes