Les photographes Salgado, Barbey et Gaumy élus à l'Académie des beaux-arts

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/04/2016 à 20H12
Les photographes Yann Arthus-Bertrand, Sébastiao Salgado, Jean Gaumy et Bruno Barbey devant l'Institut de France le 13 avril 2016.

Les photographes Yann Arthus-Bertrand, Sébastiao Salgado, Jean Gaumy et Bruno Barbey devant l'Institut de France le 13 avril 2016.

© François Guillot / AFP

Le photographe brésilien Sebastiao Salgado et les Français Bruno Barbey et Jean Gaumy ont été élus, mercredi, à l'Académie des beaux-arts, dans la section photographie. Ils rejoignent Yann Arthus-Bertrand, seul membre de cette section depuis le décès, en novembre 2014, de Lucien Clergue.

Sebastiao Salgado

Grand témoin de la condition humaine et de l'état de la planète, Sebastiao Salgado, 72 ans, conçoit la photographie comme "un langage puissant pour tenter d'établir de meilleurs rapports entre les hommes et la nature". Depuis toujours il travaille presque exclusivement en noir et blanc.

Ses photos ont été réunies dans de nombreux albums dont "La Main de l'homme" (1993) sur l'évolution du travail manuel, "Sahel. L'Homme en détresse" (1986) qui témoigne de la souffrance des victimes de la famine. Il se consacrera ensuite successivement aux paysans brésiliens sans terre (Terra, 1997) ou encore aux mineurs (Serra Pelada, 1999).

En 2000, il publie "Exodes" et "Les Enfants de l'exode", qui rassemblent cinq ans de reportages sur les déplacés, les réfugiés et les migrants. En 2004, il commence à travailler sur le projet "Genesis", un hommage à la beauté des origines qui se veut un rappel à chacun de sa responsabilité vis-à-vis de la planète. Ce projet s'est achevé en 2011.

Sébastiao Salgado a fait l'objet d'un film documentaire, "Le Sel de la Terre" de Wim Wenders

Bruno Barbey

Agé de 75 ans, Bruno Barbey a couvert nombre d'évènements majeurs de l'histoire du XXe siècle, notamment la guerre des Six Jours en 1967, Mai 68, la Révolution culturelle en Chine, la Pologne de Solidarnosc, la guerre du Vietnam.

Bien qu'il ne se soit jamais considéré comme un photographe de guerre, il a couvert les guerres civiles au Nigeria, au Moyen-Orient, au Bangladesh, au Cambodge, en Irlande, en Irak et au Koweït pendant la guerre du Golfe.

Bruno Barbey est notamment connu pour son utilisation libre et harmonieuse de la couleur. La Maison européenne de la Photographie lui a récemment consacré une rétrospective.

Présentation du travail de Bruno Barbey (en anglais) par la LA Review of Books en décembre 2015

Jean Gaumy

Jean Gaumy, 68 ans, d'abord connu pour ses reportages sur le milieu hospitalier et carcéral a réalisé de nombreux reportages en Afrique, en Amérique centrale et au Moyen-Orient.

Son premier voyage en Iran, lors de la guerre avec l'Irak en 1986, lui donne l'occasion de prendre une photo devenue célèbre de femmes iraniennes s'exerçant à tirer. Il se rendra dans ce pays jusqu'en 1997.

Egalement réalisateur, il est l'auteur de nombreux films dont "Jean-Jacques", chronique du bourg d'Octeville-sur-Mer vue par les yeux de l'"idiot du village" ou encore "Marcel, prêtre", tourné en plusieurs années à Raulhac, dans le Cantal. Pour son film "Sous-Marin" (2006), il a passé quatre mois en plongée lors d'une mission à bord d'un sous-marin nucléaire d'attaque.

Un extrait du documentaire "Sous-Marin" de Jean Gaumy

L'Académie des beaux-arts est l'une des cinq académies qui forment l'Institut de France par ailleurs constitué de l'Académie française, l'Académie des sciences, l'Académie des inscriptions et belles-Lettres et l'Académie des sciences morales et politiques.