Les "Histoires de Frontières" de Stephanos Mangriotis au festival Latcho Divano

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/03/2016 à 17H28
Lac Prespa : série "Autour du tracé : Prespa" de Stephanos Mangriotis

Lac Prespa : série "Autour du tracé : Prespa" de Stephanos Mangriotis

© Capture d'écran France 3/Culturebox

Les cultures tsiganes sont à l'honneur à Marseille jusqu'au 9 avril 2016 avec le festival Latcho Divano. L'occasion pour l'association du même nom, de faire découvrir au public un panorama éclectique des origines et cultures tziganes ; mais pas uniquement. L'exposition de photos "Histoires de Frontières" de Stephanos Mangriotis interpelle sur les frontières et les migrations en Grèce depuis 2009.

Le photographe Stephanos Mangriotis vit à Marseille mais se rend très souvent en Grèce, son pays d'origine. De ses nombreux voyages, aux abords des frontières grecques, le photographe a rapporté une série de clichés qui interrogent sur la question des frontières et des migrants.

Reportage : H. Bouyé / G. Carra / E. Pirosa

Du lac de Prespa, à Patras ou Athènes, le photographe a rapporté plusieurs séries de clichés qui dépeignent les conditions d'exil des migrants, la montée en puissance des attaques xénophobes dont ils sont parfois victimes, et s'interroge, au delà de l'actualité, sur des changements fictifs ou réels des tracés ou mutations des frontières. 

La série intitulée "Autour du Tracé : Prespa" consacrée au lac Prespa, partagé entre la Grèce, l'Albanie et la République de Macédoine dévoile un espace et une zone touristique à la végétation luxuriante mais dénonce l'incongruité d'un lac divisé entre trois nations.
 

Au delà de l'actualité, la question est : c'est quoi la frontière, comment ça nous marque? Ce n'est pas nouveau, si elles sont là c'est aussi à cause de choix politiques. J'essaie de faire ça un peu plus profondément que seulement dire : regardez il y'a des migrants bloqués en Grèce, j'essaye d'aller un peu plus loin que ça

Stéphanos Mangriotis
Photographe

Stéphanos Mangriotis expose des photos (sans légende) qui racontent des histoires, entre style documentaire et fiction à l'instar de cette série intitulée "Europa Incha'Allah". Une série de photos de campements improvisés, des quais, des bateaux, des plages... qui sont en réalité les espaces de vie des migrants de Patras ; des photos qui témoignent de l'état psychologique et des traces qu'ils ont laissées après leur passage.

Exposition "Histoires de Frontières" de Stephanos Mangriotis / Latcho Divano 2016

Exposition "Histoires de Frontières" de Stephanos Mangriotis / Latcho Divano 2016

© Capture d'écran France 3/Culturebox

L'exposition "Histoires de Frontières" de Stéphanos Mangriotis est à découvrir jusqu'au 17 avril au cinéma Les Variétés, à Marseille.
 
Pour lutter contre les préjugés et favoriser les échanges entre les populations, l'association Latcho Divano s'emploie depuis neuf ans à faire découvrir la culture tzigane à travers des manifestations culturelles et artistiques ou des actions plus militantes. L'édition 2016 met à l'honneur la question de l'arrivée massive des migrants en Europe en écho avec les Roms européens.