Les clichés de Georges Dambier, de France-Dimanche aux galeries photographiques

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/06/2016 à 17H53
Jeanne Moreau à gauche) et le mannequin vedette Capucine

Jeanne Moreau à gauche) et le mannequin vedette Capucine

© Georges Dambier

Le documentariste Miguel Sanchez Martin prépare un film consacré au photographe Georges Dambier (1925-2011). Juste après la Seconde Guerre mondiale, il a fait carrière à France-Dimanche en immortalisant les stars et les mannequins de l'époque. Depuis, ses images ont quitté les pages du journal à sensation pour gagner les cimaises des galeries d'art. Son fils entretient ce très beau patrimoine.

Aujourd'hui, les photos de Georges Dambier sont exposées dans le monde entier. D'une rare élégance, il les a prises pour l'essentiel dans les années d'après-guerre. Photos de mannequins quand les mannequins n'étaient pas des adolescentes anorexiques, clichés d'actrices quand le glamour était encore de mise. Grâce aussi à un noir et blanc magnifiquement équilibré, ces images ont depuis quelques années conquis les galeries.

À l'origine, elles étaient publiées dans France-Dimanche, un hebdomadaire qu'on ne qualifiait pas encore de "people" et qui accrochait le lecteur grâce à de gros titres que les crieurs reprenaient dans les rues de Paris. Le photographe cultivait une forte proximité avec ses sujets. Doté d'un charme et d'un physique de jeune premier de cinéma, il savait aussi mettre à profit cette proximité avec les plus belles femmes pour allier travail et séduction.

Dambier a aussi travaillé pour des magazines de mode et a alors adopté la couleur. Dans les pages de ces revues, la qualité du papier était meilleure et rendait davantage hommage au charme des photos de Georges Dambier. Aujourd'hui, au delà de leur évidente valeur artistique, ces clichés rappellent que certains privilégiés ont pu profiter de l'après-guerre pour vivre avec légèreté la liberté retrouvée.

Reportage : B . Ardouin / P. Tinon / M. Nadal / S. Giraud

Cinq ans après la disparition du photographe, son fils fait vivre son patrimoine en organisant des  expositions dans le monde entier. De son coté, le réalisateur Miguel Sanchez Martin s'apprête à le mettre en valeur dans un documentaire entièrement consacré au photographe et à son œuvre.