Les arts numériques jouent les contrastes à l'abbaye de l'Escaladieu

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/09/2010 à 12H45
Les arts numériques jouent les contrastes à l'abbaye de l'Escaladieu

Les arts numériques jouent les contrastes à l'abbaye de l'Escaladieu

© Culturebox

L'abbaye de l'Escaladieu proposait les 4 et 5 septembre 2010 la 2ème édition du festival des arts numériques. L'occasion de découvrir des créations étonnantes, voire déroutantes (ahh, "le libre arbitre du lapin" dans le spectacle Nabaz'mob) dans un haut lieu du patrimoine cistercien.

Lieu de sépulture des contes de Bigorre, l'abbaye de l'Escaladieu est devenu en 1997 propriété du Conseil Général des Hautes-Pyrénées. Depuis dix ans, ce lieu s'inscrit dans une série de programmations et de coopérations européennes. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette abbaye fondée en 1142 et qui est une des références méridionales de l'architecture cistercienne, s'est engagée dans un projet d'"abbaye numérique" inscrit dans le cadre d'un itinéraire culturel du Conseil de l'Europe. Un contraste saisissant entre patrimoine classé et performances technologiques.

A voir aussi sur Culturebox :
- ISI, festival innovant des arts numériques à Montpellier
- Les Bouillants, festival d'art numérique en Bretagne
- La nature au coeur des Transphotographiques de Lille (mai 2010)