Le Prix Bayeux des reporters de guerre invite Christiane Amanpour, de CNN

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/03/2013 à 20H22
Christiane Amanpour le 27 avril 2012 à Washington

Christiane Amanpour le 27 avril 2012 à Washington

© Nicholas Kamm / AFP

Christiane Amanpour, chef du service international de CNN, présidera le 20e Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre, qui se déroulera du 7 au 13 octobre, ont annoncé vendredi les organisateurs.

"Cela marque notre volonté d'internationaliser un peu plus chaque année le Prix" avec des journalistes qui, de plus en plus, viennent de l'étranger, a souligné Patrick Gomont, maire (DVD) de Bayeux, ville organisatrice du Prix avec le département, interrogé par l'AFP. Christiane Amanpour, présentatrice d'un magazine qui porte son nom sur CNN, est une journaliste américaine née à Londres d'un père iranien et d'une mère anglaise. Elle "a fait du terrain", a souligné l'édile de la cité normande.

Amanpour, 30 ans chez CNN
Entrée à CNN voici 30 ans, Christiane Amanpour a couvert les points les plus chauds de la planète, comme l'Irak, l'Afghanistan, la Corée du Nord, la Bande de Gaza, l'Iran, le Soudan, Israël, le Pakistan, la Somalie, le Rwanda, les Balkans, l'Egypte, la Libye", selon le communiqué de presse. "Elle parle couramment anglais, persan (sa langue maternelle) et français. Le magazine Forbes l'a nommée en 2006, 79e femme la plus influente du monde", ajoutent les organisateurs.
L'affiche du Prix Bayeux 2013 (détail)

L'affiche du Prix Bayeux 2013 (détail)

© Aris Messinis
L'affiche de cette 20e édition reprend une photo du reportage d'Aris Messinis de l'Agence France-Presse, issu de son reportage "La bataille de Syrte", réalisé en Libye en octobre 2011 et primé en 2012, selon le communiqué de presse des organisateurs.

Les journalistes invités à envoyer leurs reportages jusqu'au 10 juin
Lancé en 1994 par la ville de Bayeux, le prix Bayeux-Calvados récompense des reportages sur une situation de conflit ou ses conséquences pour les civils, ou sur un fait d'actualité lié à la défense des libertés et ou de la démocratie. Les journalistes ont jusqu'au 10 juin pour envoyer leurs reportages réalisés entre le 1er juin 2012 et le 31 mai 2013.

Outre à Aris Messinis en photo, les trophées du 19e prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre avaient été décernés à Javier Espinosa (El Mundo) en presse écrite, Jeremy Bowen (BBC News) en radio et Nic Robertson (CNN) en télévision.