"De l’usage de l’autre" : l'artiste plasticien Pierre David tend un miroir à ses contemporains

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/07/2016 à 08H57
Pierre David expose sa vision très personnelle de l'Humain au Musée des Beaux-Arts de Chambéry.

Pierre David expose sa vision très personnelle de l'Humain au Musée des Beaux-Arts de Chambéry.

© Pierre David - Capture d'écran France 3

Deux ans après son exposition remarquée « Nuancier », le dessinateur et plasticien chamoniard Pierre David est de retour à Chambéry. "De l’usage de l’autre" retrace l’œuvre de l’artiste, une œuvre toute entière tournée vers la figure humaine. Une exposition surprenante à découvrir jusqu’au 18 septembre au Musée des Beaux-Arts.

Reportage : D.Vigneau-Dugué / D.Semet / F.Bernard
Des corps, des parties de corps, des visages… L’autre est depuis toujours l’obsession de Pierre David. En 2009, dans le cadre de l’année France-Brésil, l'artiste pluridisciplinaire originaire de Chamonix signe une exposition originale. "Nuancier" est une série de 40 portraits de Brésiliens, classés selon leur couleur de peau. Une œuvre arc-en-ciel exposée à Salvador de Bahia avant d’être présentée en France et notamment au Musée des Beaux-Arts de Chambéry il y a deux ans.
"Portraits d'argent", une des séries présentées dans le cadre de l'exposition "De l'usage de l'autre".

"Portraits d'argent", une des séries présentées dans le cadre de l'exposition "De l'usage de l'autre".

© Pierre David -Capture d'écran France 3
Aujourd’hui, le plasticien est de retour dans la cité des Ducs de Savoie pour une exposition en forme de rétrospective. Plus de 30 ans de création y sont présentées : "Nuancier" mais aussi d’autres séries comme "Croix" (2004), "Les pensionnaires" (2011) ou plus récemment "Testostérone" (2014).

Pour cette série de portraits, Pierre David s’est amusé à affubler ses modèles féminins (des employées de l’Opéra de Lyon) de barbes et de moustaches. Un défi aux lois du genre qui interpelle le visiteur. C’était le but.