Le Japon et les océans au grand air du festival photo La Gacilly

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/06/2016 à 17H39
Photo de Shoji Ueda / Festival Photo La Gacilly 2016

Photo de Shoji Ueda / Festival Photo La Gacilly 2016

© Shoji Ueda / Shoji Ueda Office

Jusqu'au 30 septembre le Festival Photo La Gacilly transforme son village du Morbihan en galerie photographique à ciel ouvert. Cette année, c'est le Japon qui est à l'honneur pour cette 13e édition, qui met aussi en lumière les enjeux environnementaux et les conséquences sur les océans.

Cinq ans après la catastrophe de Fukushima, le Festival Photo La Gacilly, qui se présente comme le plus grand festival français de photo  en plein air) met le pays du soleil levant à l'honneur avec pas moins de 13 photographes japonais. Parmi eux, un maître incontestée de la photographie, Shoji Ueda, qui durant toute sa vie, a immortalisé sur papier glacé ses dunes et sa famille, livrant une oeuvre poétique et singulière.

Equipe : S. Iza / P. Beaugey / D. Frasez
Yukio Ohyama, lui, a toujours été fasciné par la montagne sacrée. Il n'a de cesse de photographier le Mont Fuji sous toutes les coutures, toutes les couleurs et toutes les saisons. Il a passé 40 ans de sa vie à capter les meilleurs images de cet emblème du Japon pour nous offrir ses multiples visages.
 
Yukio Ohyama / Le Mont Fuji

	 

Yukio Ohyama / Le Mont Fuji  

© Yukio Ohyama


Focus sur les enjeux de l'environnement

Pour cette 13e édition, le Festival Photo La Gacilly met l'accent sur les océans avec des photographies saisissantes comme celles d'Anita Conti. Au milieu du siècle dernier, la photographe a partagé le quotidien de marins, décelant déjà à l'époque les dangers d'une surpêche. Ses clichés témoignent d'une réalité, toujours d'actualité.

Juillet 1942 - Les Mers Chaudes - À bord du chalutier Sirmon-Duhamel II sur les bancs d'Arguin

Juillet 1942 - Les Mers Chaudes - À bord du chalutier Sirmon-Duhamel II sur les bancs d'Arguin

© nita Conti / Agence VU'

Guillaume Herbaut, lui, est parti à la découverte du Morbihan, une sorte de balade à la rencontre du paysage et des gens, pour ramener quelques trésors cachés de Houat et Haoedic ou de l'île aux Moines.

Le Festival Photo La Gacilly c'est plus de 300 000 visiteurs par an en moyenne qui déambulent dans un village préservé, pour découvrir en plein air et en grands formats, une photographie éthique et humaniste. A découvrir jusqu'au 30 septembre.

Retrouvez une sélection de photographies du Festival Photo La Gacilly sur le site de Géopolis.