Exposition "Le ciel devant soi" à Toulouse : des lieux de prière sous l'oeil des photographes

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/08/2017 à 18H21, publié le 15/08/2017 à 16H40
L'une des photos de l'exposition toulousaine

L'une des photos de l'exposition toulousaine

© Capture d'écran France 3 Culturebox

A Toulouse, "Le Printemps de septembre" propose jusqu'au 19 septembre à l'ancien couvent des Jacobins "Le ciel devant soi", une exposition de photos consacrées aux lieux de prière. Lieux officiels comme les églises ou les cathédrales, de circonstance comme des mosquées improvisées ou des des lieux de culte d'urgence comme des sites autrefois utilisés par les Juifs persécutés.

C'est un regard aussi divers que le nombre des photographes qui y participent. Le festival "Le Printemps de Septembre" propose "Le ciel devant soi" à l'ancien Couvent des Jacobins à Toulouse. Ils sont huit photographes européens - Markus Brunetti, Fabrice Fouillet, Chistof Klute,  Aglaïa Konrad, Angèle Laissue, Cyril Porchet, David Spero et Eric Tabuchi - à poser leur regard sur les lieux où l'on prie.

On y trouve bien sûr des photos de lieux officiels, comme des cathédrales fixées au détail près grâce à des milliers de photos réunies en une seule ou des clichés d'églises de l'urgence, bâties sans grâce dans l'après-guerre. Ce qui retient aussi l'attention, ce sont ces images représentant des espaces ou des lieux dont toute idée de religion paraît absente. Ils sont ou furent des solutions de repli ou d'urgence. Mosquées improvisées dans d'anciens magasins, champs où les Juifs persécutés se réunissaient pour prier ensemble. Les regards diffèrent tout comme les sujets des photos. Mais au coeur de tout subsiste cette idée : quand l'homme a besoin de s'adresser à son Dieu, il sait bâtir des merveilles, mais aussi le trouver dans l'urgence là où il se trouve.

Reportage : C. Sardain / E. Foissac / D. Raynaud

Clin d'oeil

Le clin d'oeil veut que cette exposition soit proposée dans un lieu autrefois dévolu à la prière, le Couvent des Jacobins de Toulouse, qui n'est plus un édifice religieux depuis la Révolution Française.