Lausanne : René Burri confie ses photos au Musée de l'Elysée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/06/2013 à 15H50
René Burri découvre le site qui doit accueillir le pôle muséal qui abritera sa fondation (mars 2013)

René Burri découvre le site qui doit accueillir le pôle muséal qui abritera sa fondation (mars 2013)

© photo Agence ARC

Les archives de René Burri, rassemblées dans une fondation au nom du grand photographe suisse, vont être déposées pour 20 ans renouvelables au Musée de l’Elysée de Lausanne, un des temples européens de la photographie.

Né à Zurich il y a 80 ans, René Burri est connu surtout pour sa célébrissime image du Che au cigare. Il est l’auteur aussi de portraits très connus de Pablo Picasso, Alberto Giacometti, Le Corbusier.
 
René Burri, ce sont encore des séries sur les grandes villes du Brésil, dont gratte-ciel de Sao Paulo plongeant sur la ville trépidante, en noir et blanc. Ou des vues de Beyrouth après la guerre, en couleur. Car Burri est aussi au grand photographe de la couleur.
René Burri, Ernesto (Che) Guevara, La Havane, 1963 - Homme politique argentin, ministre de l'Industrie (1961-1965), pendant une interview exclusive à son bureau

René Burri, Ernesto (Che) Guevara, La Havane, 1963 - Homme politique argentin, ministre de l'Industrie (1961-1965), pendant une interview exclusive à son bureau

© René Burri / Magnum Photos
 
Une vie en noir et blanc, une vie en couleur
Membre de l’agence Magnum depuis 1959, René Burri a parcouru le monde, de la Chine au Moyen-Orient, du Mexique à l’Allemagne. "En tant que photographe, j’ai mené une double vie, une en noir et blanc et une en couleur", disait-il récemment, au moment de la sortie de son dernier livre, "Impossibles réminiscences", consacré à son travail en couleur. Il raconte qu’il travaillait le mieux quand il était indépendant. Mais que, même lors de commandes, il essayait toujours de chercher sa propre image. Que cela l’avait sauvé du cynisme.
 
Le Musée de l’Elysée à Lausanne va donc rassembler les archives du photographe. Une Fondation René Burri, hébergée par le musée, va voir le jour dans la ville. Et par convention de dépôt, la fondation confiera le fonds au musée pour une durée de 20 ans, renouvelable.
René Burri, Pékin, 1989

René Burri, Pékin, 1989

© René Burri / Magnum Photos
 
L'avenir des photos de Burri assuré
L’Etat de Vaud, de son côté, financera un poste de conservateur pour inventorier et gérer la collection.
 
"Nous différencions l'aspect patrimonial et commercial", a expliqué le directeur du Musée de l’Elysée, Sam Stourdzé. "La partie commerciale reste entre les mains de René Burri et de sa  famille. Nous garantissons le devenir de l'oeuvre pour les générations à venir."
 
René Burri cherchait une solution pour assurer l'avenir de ses photos. "Que faire des milliers et milliers de planches accumulées depuis les années 1950 ?",  a-t-il dit. "Je retrouve des planches dans tous les coins. Aujourd'hui, je vais consacrer du temps à identifier ce que j'ai accumulé pendant 50 ans", a-t-il  ajouté.
René Burri, Emirats arabes unis, Ile de Das, 1976

René Burri, Emirats arabes unis, Ile de Das, 1976

© René Burri / Magnum Photos
 
Une collection de 30.000 images
La collection devrait rassembler quelque 30.000 images. "Nous n'aurons pas forcément toutes les photographies de René Burri : nous en aurons la plus grande partie et nous pourrons aiguiller les chercheurs au besoin", a ajouté Sam Stourdzé.
 
Ces dernières années, le Musée de l'Elysée a reçu en dépôt plusieurs fonds de personnalités, comme Nicolas Bouvier, Jean Mohr, Charles Chaplin ou encore Marcel Imsand. Il est l'un des rares musées à posséder des chambres froides pour conserver les photographies.
René Burri, Brésil, 1960, Ministère de la Santé, dessiné par Oscar Niemeyer

René Burri, Brésil, 1960, Ministère de la Santé, dessiné par Oscar Niemeyer