La photographe Maya-Inès Touam "révèle l'étoffe" sous le voile

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/05/2016 à 18H39
L'exposition "Révéler l'étoffe #1" de Maya-Inès Touam 

L'exposition "Révéler l'étoffe #1" de Maya-Inès Touam 

© France3/Culturebox

Une vingtaine de photos mais un seul sujet : le voile aujourd'hui à Alger. La photographe franco-algérienne, Maya-Inès Touam, a demandé à des femmes de venir poser dans leurs habits quotidiens. Le résultat donne une première série nommée "Révéler l'étoffe #1" qu'elle expose à la Galerie Myriam Bouagal à Paris jusqu'au 14 mai 2016.

La jeune photographe Maya-Inès Touam éprouvait la nécessité de remettre au grand jour le voile contemporain. Elle le fait avec "Révéler l'étoffe #1" à la Galerie Myriam Bouagal.

Reportage : M. Larguet / M. Chambrial / M. Badurek / N. Karczinski

"Je n'étais pas d'accord avec l'image et la représentation qu'on faisait de ces femmes arabo-musulmanes. J'ai cherché à montrer qu'il n'existe pas de réponse univoque ou binaire concernant le voile. Il y a autant de manières de penser ce dernier que de le porter", explique la photographe. 

Démarche artistique plus qu'idéologique, Maya-Inès Touam met en lumière les discours des femmes voilées :

Ma mère m'a imposé le voile. Mon mari m'a demandé de l'enlever.

Une femme photographiée

La femme est toujours pointée du doigt. La religion n'est qu'un prétexte pour que l'homme parvienne à ses fins.

Un modèle de la photographe

C'est notre patrimoine. Cela dévoile sans trop en montrer.

Un modèle photographié


Pour le public, il est évident que cette exposition fait écho au débat en cours actuellement en France : "Il y a beaucoup de confusions qui n'ont pas lieu d'être. D'où l'importance de cet événement. Il permet de reclarifier les choses et d'entendre la voix des femmes qui portent le voile", confie un visiteur. Etendard d'une religion ou simple notion de société ? Les discussions fusent au sein de l'exposition. 

D'où vient le voile?

A l'origine, le voile est un moyen de se soustraire aux regards et aux désirs des hommes : "Dans le Coran, il est recommandé aux femmes comme signe de distinction et pour éviter qu'elles ne soient importunées. C'est donc un vêtement civil. Dans l'Evangile, le voile a une connotation religieuse", précise Bruno Nassim Aboudrar, professeur d'esthétique à l'Université Sorbonne de Paris. Il y a des années de cela, toutes les femmes du bassin méditerranéen portaient le voile. Et quelque soit leur religion : musulmane, ou chrétienne.
 


Aujourd'hui, le voile a changé de statut et fait parler de lui... L'exposition de Maya-Inès Touam lui rend hommage. Une seconde série "Révéler l’étoffe #2", réalisée à Oran, devrait suivre dès le 19 mai, dans le cadre d’une exposition à New York.