"La Cité du Silence", l’expo photo qui imagine Nîmes après l’Apocalypse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/12/2014 à 11H52
Nîmes après la fin du monde

Nîmes après la fin du monde

© Capture d'écran

Matthieu Rebuffat est très inspiré par l’univers de science-fiction, des jeux vidéo ou de la BD. Il a eu l’idée de laisser vagabonder son imagination dans sa ville. Cela donne "La Cité du Silence". Au Carré d’Art à Nîmes jusqu’au 20 décembre.

Reportage : Eric Félix, Luc Calmels, Valerie Banabera et Anne Bertholon
Nîmes après la fin du monde. Les passants ont disparu, les voitures se sont arrêtées et tout souffle de vie ayant cessé, la nature, c'est-à-dire la végétation, les herbes folles, a tout envahi. A quoi pourrait ressembler dans cet univers post-apocalyptique les Arênes, le stade des Costières, le centre ville ? C’est ce qu’a imaginé Matthieu Rebuffat, un jeune graphiste gardois. 
Autoroute à Nîmes

Autoroute à Nîmes

© Capture d'écran
Une bonne culture du monde de l’anticipation, de la science-fiction, du graphisme et un logiciel puissant. Cela donne "La cité de du Silence". Chaque cliché lui a demandé de quatre à huit heures de travail. Le résultat est surprenant.
Le stade des Costières après la catastrophe

Le stade des Costières après la catastrophe

© France 3
"La cité du Silence"
Carré d’Art
Nîmes (Gard)
Jusqu’au 20 décembre