L'expo Larry Clark au Musée d'Art moderne interdite au moins de 18 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/10/2010 à 11H21
L'expo Larry Clark au Musée d'Art moderne interdite au moins de 18 ans

L'expo Larry Clark au Musée d'Art moderne interdite au moins de 18 ans

© Culturebox

Belle polémique et belle publicité pour Larry Clark et son exposition "Kiss the past hello", proposée au Musée d'Art moderne de Paris du 8 octobre 2010 au 2 janvier 2011. La mairie de Paris a interdit l'exposition aux moins de 18 ans. En cause, des photos de l'artiste américain, photos de nus et parfois crues du monde de l'adolescence. Un monde où la drogue, le sexe et la violence sont très présents.

"Kiss the past hello" propose de découvrir cinquante années de création à travers plus de deux cents tirages d'origine. C'est la première rétrospective française de cette ampleur consacrée au travail de Larry Clark. Car l'artiste américain a déjà été exposé (à la Bibliothèque Nationale, à La Maison européenne de la photographie), et les clichés qui posent problème cette fois-ci avaient déjà été montrés. Sans que cela pose le moindre problème. Dans une interview accordée au journal Le Monde, Larry Clark affirme que "cette censure est une attaque des adultes contre les adolescents. C'est une façon de leur dire : retournez dans votre chambre ; allez plutôt regarder toute cette merde sur internet". Le travail du photographe a toujours fait réagir. Son film "Ken Park" (2002) a été censuré à Moscou et en Australie. Sa série "Tulsa" a fait des remous aux Etats-Unis. Le photographe est conscient que ses images sont dérangeantes, mais "l'art est dérangeant" dit-il. "Je fais ces images pour moi et pour les adolescents. Oui il y a du sexe et de la nudité, mais ça fait partie de  la vie. Dans le contexte de mon travail, ce n'est pas de la pornographie , c'est n'est pas une mise en scène faite pour titiller, c'est la vie"

- > A voir aussi sur Culturebox
->> Les-photos-d'Oleg-Kulik-retirées-de-la-fiac
->> Les expositions qui font polémique
->> "Circulations-la-radicalisation-du-monde"-une-expo-de-Philippe-Bazin