Jacques Chirac : Instantanés et clichés inédits au musée de Sarran

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/07/2015 à 17H32
"Séance photo", 15 août 1981

"Séance photo", 15 août 1981

© VIOUJARD Christian

1995, Jacques Chirac remporte le deuxième tour des élections présidentielles face à Edouard Balladur. 20 ans plus tard, le musée Jacques Chirac de Sarran lui rend hommage avec une exposition de 130 clichés – la plupart inédits - du photographe Christian Vioujard, qui a suivi le président pendant plus de 30 ans.

Pour les 20 ans de l’accession au pouvoir de Jacques Chirac et les 50 ans de ses débuts politiques en Corrèze, le musée Jacques Chirac de Sarran complète sa collection permanente des 5000 pièces offertes par l’ancien président par une série de 130 photos prises par Christian Jouivard. Électricien de formation, il décide un jour de tout plaquer pour devenir photojournaliste, et finit par faire la couverture du Time Magazine et de Newsweek. Il a suivi Jacques Chirac pendant 30 ans, dans ses voyages officiels à l’étranger mais aussi en Corrèze. L’exposition « Instantanés » nous montre des moments de partage, de réflexion et d’accolades qui, mis bout à bouts, retracent le chemin parcouru par l’homme politique, de député à président de la République.

Reportage : J. Radenac / J. Danin /  M. Fillon 


Ces dernières années, Jacques Chirac s’est vu élevé au rang d’icône hype des jeunes. Devenu une personnalité tendance, ce bon vivant est apprecié pour sa spontanéité. Certaines de ses photos sont devenues de véritables symboles de mode et ornent d'innombrables objets et vêtements. Cette exposition, qui offre une série de photographies inédites et intimes du président, fera donc des heureux.

Une aubaine pour le musée, qui a grand besoin de booster son attractivité. Alors que 144.000 visiteurs avaient passé la porte du musée de Sarran en 2001, seulement 22.000 entrées ont été enregistrées en 2014. En 2010, un rapport de la Chambre régionale des comptes du Limousin avait déjà pointé du doigt le déficit le l’établissement, et estimait à l’époque que chaque visiteur du musée coûtait 30 euros au contribuable.

Cette exposition, heureusement, promet de plaire à un large public, qu’il soit composé d’adolescents admiratifs de la décontraction du président ou de sympathisants de Jacques Chirac alors qu’il était conseiller municipal et député de Corrèze, de 1965 à 1977. Emus, certains corréziens se retrouvent sur les photos de Christian Vioujard, qui illustrent tout l’attachement de Jacques Chirac au département dans lequel il a fait ses premiers pas en politique.