"Hurban Vortex", les clichés de Boris Wilensky impriment l'homme dans la ville

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/01/2017 à 18H37, publié le 05/01/2017 à 14H45
Le photographe Boris Wilensky devant ses oeuvres exposées à Cannes 

Le photographe Boris Wilensky devant ses oeuvres exposées à Cannes 

© Capture d'image France3/Culturebox

Le photographe parisien Boris Wilensky présente une trentaine d’œuvres au Suquet des Art(iste)s à Cannes. Des visages d’Asie sur un fond urbain qui nous interrogent sur les dangers du progrès.

 Le projet "Hurban Vortex" de Boris Wilensky est né après plusieurs voyages en Asie. D’abord livre photographique (publié en 2015), c’est aujourd’hui une exposition à découvrir jusqu’au 28 mai 2017 dans un lieu atypique. Le Suquet des Art(iste)s à Cannes, une ancienne morgue devenue un site artistique.  

Reportage : C. Lioult / D. Delahaye / K. Schmid

Humanité et urbanité en surimpression

"Hurban Vortex" est un jeu de mots entre l’humain et l’urbain. L’exposition  plonge le visiteur dans une Asie pré et post-Fukushima. Le photographe Boris Wilensky  a pris ces clichés lors d’un premier voyage en 2009, puis un second en 2011, après la catastrophe nucléaire. Des paysages urbains de Tokyo qu’il a superposés sur des portraits pris au Cambodge. Car Boris Wilensky fait appel à une technique particulière : la surimpression.

Post de Boris Wilensky

Post de Boris Wilensky

© B.Wilensky

« La ville finit par écraser l’Homme »

Sur les 15 000 photos prises lors de ces voyages, l’exposition montre une trentaine d’œuvres, des grands formats. Un travail sur l’esthétisme et un message fort car Boris Wilensky est, à 45 ans, un artiste engagé. "C’est l’homme qui construit la ville", explique-t-il au micro de France3. "Au départ, c’est lui le bâtisseur, c’est lui qui la pense. Mais au bout d’un moment  la ville acquiert une personnalité et elle finit par écraser l’Homme".     


Le parcours professionnel de Boris Wilensky

L’exposition de Boris Wilensky se découvre en musique, son autre passion. D’ailleurs ses premiers clichés ont pour cadre le milieu du Hip-Hop. Il a photographié ses idoles : Oxmo Puccino, Kool Shen, Kerry James, IAM… Avant de se lancer dans l’aventure "Hurban Vortex", Boris Wilensky a également réalisé des clips musicaux. Il a aussi travaillé plusieurs années pour le théâtre, le sport et comme photographe de plateau (pub, cinéma).  
 
Origins de Boris Wilensky 

Origins de Boris Wilensky 

© B.Wilensky