Hommage au photographe Izis à Ambazac

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/04/2011 à 11H02
Hommage au photographe Izis à Ambazac

Hommage au photographe Izis à Ambazac

© Culturebox

La petite commune d'Ambazac en Haute-Vienne rend hommage à Izis, déporté, résistant et surtout photographe.

Izraël Biderman en 1911 dans dans une famille juive de Lituanie alors intégrée à l'empire russe, celui qui ne s'appelle pas encore Izis (son nom de photographe) fait très jeune l'expérience de l'antisémitisme.
Quand son pays devient indépendant en 1918, lui devient Izraël Bidermanas. Il émigre à Paris en 1930 pour fuir les persécutions. Il veut devenir peintre mais sera en fait responsable d'un laboratoire de photographie. En 1941, il part se cacher dans le Limousin à Ambazac où il est finalement arrêté par les Nazis. Libéré par la Résistance, il rejoint le maquis et commence à photographier ses compagnons de lutte.
De retour à Paris après la Libération, il se lie avec des hommes de lettres et des artistes parmi lesquels Prévert, Aragon et Chagall. Il sera d'ailleurs l'unique photographe à couvrir le travail du peintre à l'opéra de Paris au début des années 60.
Dés la sortie du premier numéro de Paris Match en 1949, il collabore avec le prestigieux hebdomadaire. Il va photographier ce qui est encore de nos jours le fonds de commerce du journal : les stars et la grande actualité internationale.
Il disparaît en 1980.

A voir aussi sur Culturebox :
- Confins-de-Klavdij-Sluban-à-l'hotel-des-arts
- Le-photoreporter-Patrick-Chauvel-pose-la-guerre-à-nos-portes
- Imprimeurs-clandestins-une-exposition-de-photos-de-Robert-Doisneau