"Habiter la mer": la vie de marin dans l'objectif de Marcel Mochet

Par @Culturebox
Publié le 20/07/2017 à 10H52
Photographie d'un marin à la pêche

Photographie d'un marin à la pêche

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Les pêcheurs, la marine marchande, la Marine Nationale, les acteurs de la vie maritime sont nombreux. Parcourant les mers pendant des mois, cette passion les unit. Leur habitat à eux, ce sont les océans. Des photographies de ces "marins d'aujourd'hui" sont exposées jusqu'au 31 juillet au Croisic.

Photographies mais aussi conférences, tables rondes et projections de films sont proposées dans l'exposition "Habiter la mer, les marins d'aujourd'hui" organisée par l'association La Calebasse. Prenant place dans l'ancienne criée du Croisic, elle invite le public à un véritable voyage dans l'univers parfois méconnu des marins. C'est leur quotidien à bord qu'a photographié pendant des années Marcel Mochet. Ce photographe a navigué sur toutes les mers du monde et partage avec nous son expérience.

Reportage France 3 Pays de la Loire : T. Poirier / D. Le Floch / M-C. Georgelin 

La passion de la mer 

L'éloignement avec la famille, les mers agitées, le froid, la douleur physique, les nuits trop courtes, la vie des marins n'est pas de tout repos. Ce sont ces traits tirés, ces mains abimées, les difficultés quotidiennes que photographie Marcel Mochet. 
Deux pêcheur en activité

Deux pêcheur en activité

© France 3 / Culturebox / capture d'écran
Pourtant, après avoir fait tant de rencontres, le photographe souligne que "quand les marins sont sur terre, ils n'ont qu'une envie, celle de repartir". Leur vie, ils ne pourraient la concevoir ailleurs que sur la mer. Chez eux, la pêche est souvent une histoire de famille. Pour Marcel Mochet, "On ne devient pas marin à la pêche comme ça, ce sont des fils ou des filles de pêcheur". 
Un marin contemplant la mer

Un marin contemplant la mer

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Les matelots philippins 

Les marins marchands philippins embarquent parfois pour une année entière, ce qui est rare dans la profession. Et, avant d'embarquer, ils doivent signer des contrats d'embarquement. En d'autres termes, pour commencer à travailler, ils doivent d'abord payer... Et pas une petite somme, "l'équivalent d'un ou de deux mois de salaire" souligne Emmanuelle Trocadéro. Très souvent, elle reçoit des marins étrangers au "Marin'Accueil Lorient", et écoute leurs histoires.
Le port d'Amsterdam - marine marchande

Le port d'Amsterdam - marine marchande

© France 3 / Culturebox / capture d'écran
L'exposition met aussi en valeur le travail des associations. "SOS Méditerranée" sauve chaque année de nombreux migrants en perdition dans les mers... "La mer, un espace de vie mais trop souvent, aussi, de mort". 
Le travail de l'association SOS Méditerranée

Le travail de l'association SOS Méditerranée

© France 3 / Culturebox / capture d'écran
"Habiter la mer, les marins d'aujourd'hui", une exposition à découvrir jusqu'au 31 juillet dans l'ancienne criée du Croisic. 
Affiche officielle

Affiche officielle