Germaine Chaumel : grande photographe des années noires exposée à Toulouse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/11/2012 à 18H15
Soldats allemands place du Capitole novembre 42

Soldats allemands place du Capitole novembre 42

© Germaine Chaumel

A l'instar de Willy Ronis à Paris, la photographe Germaine Chaumel a été un véritable témoin de son époque dans la région de Toulouse. En 10 ans de 1935 à 1945, elle a pris plus de 20 000 clichés. 30 ans après sa mort, une partie de ce trésor est rassemblée à l'espace Edf Bazacle de Toulouse jusqu'au 24 février dans une exposition intitulée "Germaine Chaumel (1895-1982), une photographe dans son temps".

20 000 photos prises entre 35 et 45 
Autodidacte, Germaine Chaumel s'est formée à la photographie en étudiant les travaux de Brassaï et de Man Ray.

Au service notamment de journaux nationaux (L’Express du Midi, qui deviendra La Garonne, Paris-Soir, etc.) ou internationaux (New York Times), elle va couvrir les grandes grèves de 1937, l'exil des républicains espagnols en Midi-Pyrénées; les deux voyages du Maréchal Pétain à Toulouse comme la libération de la ville en août 1944 et l’arrivée du général de Gaulle.

Mais ce que germaine chaumel goûtera par-dessus tout, ce sont ces moments de vie, ces instants éphémères de rencontres avec les gens de la rue qu'elle immortalisera avec son Roleiflex.

Une mine inestimable pour les toulousains.
 

Germaine Chaumel (1895-1982), une photographe dans son temps

20 novembre 2012 au 24 février 2013 - Espace Edf Bazacle Toulouse