"Gaza 2010", regards sur une terre meurtrie, par Kai Wiedenhöfer

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/11/2010 à 11H09
"Gaza 2010", regards sur une terre meurtrie, par Kai Wiedenhöfer

"Gaza 2010", regards sur une terre meurtrie, par Kai Wiedenhöfer

© Culturebox

Les clichés du photo-journaliste allemand Kai Wiedenhöfer sont à l'honneur au Musée d'Art moderne de la ville de Paris jusqu'au 5 décembre 2010 dans une exposition intitulée "Gaza 2010". Le photographe est allé à la rencontre des familles sinistrées par l'offensive israélienne de l'hiver 2008-2009 sur la bande de Gaza. Une attaque qui avait fait 1400 morts et qui a meurtri de nombreuses vies comme le prouvent les photos des survivants.

Kai Wiedenhöfer a passé trois mois à Gaza pour réaliser ce photo-reportage qui s'organise autour de 2 thèmes : les portraits des survivants et les décombres de cette attaque qui a visé la bande de Gaza où vivent plus de 1,5 millions de personnes. Au total, 90 photos bouleversantes.  "Gaza 2010" a vu le jour grâce au travail de longue haleine que mène ce photographe berlinois depuis 1990 autour du conflit israélo-palestinien. Un travail qui lui a permis de recevoir en 2009 le Prix Carmignac Gestion du photo-journalisme. Ce prix récompense les photo-journalistes en prise directe avec les événements et qui défendent des valeurs de courage, d'indépendance et de partage. Grâce à cette reconnaissance et à la bourse qui lui a été attribuée, Kai Wiedenhöfer  a pu approfondir son travail et revenir en novembre 2009 à Gaza où le Programme des Nations Unies pour le Développement était sur le point de commencer, pour déblayer les décombres des maisons gazaouis. Une aubaine pour le photographe : " Ce prix m'a donné l'occasion unique de poursuivre mon travail. Je regrettais de ne pas avoir photographié une partie du projet en janvier 2009 quand je me trouvais à Gaza. A l'époque, personne n'était prêt à payer même 1000 euros pour témoigner des dégâts causés par la guerre. Pour eux, la guerre était terminée". Un témoignage qui suffit à rappeler le rôle essentiel des photo-journalistes et le travail inestimable qu'ils réalisent pendant et après les conflits.
- > A voir aussi sur Culturebox
->>
Le-photojournaliste-James-Nachtwey-expose-à-Lyon
->> Alfred-Yaghobzadeh-l'Iran-du-Shah-aux-mollahs-vue-par-un-photo-reporter
->> Le-drame-des-refugiés-tchétchènes-une-expo-photo-de-Maryvonne-Arnaud