François Hollande défend la dimension économique de la culture

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/07/2013 à 21H48
François Hollande vsite l'expo Sergio Larrain à Arles (26 juillet 2013)

François Hollande vsite l'expo Sergio Larrain à Arles (26 juillet 2013)

© Vincent Damourette / Sipa

François Hollande a insisté vendredi sur la dimension économique de la culture, également créatrice d'emplois, lors d'un déplacement à Arles où il a visité des expositions photographiques dans le cadre des Rencontres d'Arles.

"Montrer le lien entre culture et économie, c'était le sens de ce déplacement", a plaidé le chef de l'Etat devant des journalistes. "La culture crée de l'emploi et l'activité économique peut avoir un prolongement culturel", a-t-il ajouté en estimant que la France devait "faire de la culture un levier de son développement économique, avec l'enjeu touristique qui est majeur".

François Hollande s'exprimait en visitant un ancien site industriel en cours de reconversion, où doit se tenir le projet de complexe culturel, financé par la fondation présidée par la mécène Maja Hoffmann, avec une tour de 56 mètres, dessinée par l'architecte américain Frank Gehry. Un peu plus tôt, le président Hollande avait souligné que l'Etat pouvait travailler à différents projets de concert avec le privé et les collectivités locales, saluant le dynamisme "exemplaire" d'Arles et de la région PACA.

"Aujourd'hui, a-t-il dit, la culture, c'est bien sûr celle que peut engager l'Etat, mais c'est également ce que font les villes, les départements et les régions." Et de plaider : "Ce que nous avons à faire, c'est aussi aller chercher les financements privés, en faisant en sorte qu'ils puissent être maîtrisés (...), contrôlés (...) pour participer à ces chantiers ou à ces activités (culturelles). Et c'est ce que nous faisons."

La culture, 4e contributeur en emplois d'avenir, selon Hollande
François Hollande a déclaré que la culture représentait aussi d'importantes possibilités d'emploi, affirmant qu'elle était le quatrième contributeur en emplois d'avenir. "La culture, c'est une émotion, un partage (...) mais c'est également des emplois que nous pouvons créer et une industrie qui peut demain (figurer) parmi celles qui donnera à notre pays un temps d'avance", a-t-il poursuivi. François Hebel, le directeur des Rencontres d'Arles, disait à titre d'exemple que la manifestation permettait, au cours d'une année, de réduire à hauteur de 5% le chômage dans la ville d'Arles.

François Hollande a visité, entre autres, les expositions du photographe chilien Sergio Larrain, celle consacrée à Jacques Henri Lartigue et enfin celle dédiée à l'Américain Gordon Parks. Il a aussi pris son temps en déambulant dans les rues de la ville, serrant des mains et répondant aux questions des passants, dans une ambiance bon enfant.