Feuilleton : Jean Dieuzaide, une vie au service de la photographie

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/09/2014 à 17H03
Toute sa vie, Jean Dieuzaide a capturé les visages des plus grands personnages. Ces portaits sont exposés au Château d'eau de Toulouse

Toute sa vie, Jean Dieuzaide a capturé les visages des plus grands personnages. Ces portaits sont exposés au Château d'eau de Toulouse

© France 3 / Culturebox

Il a voué toute sa vie à la photographie. Jean Dieuzaide était amoureux des visages et de la lumière. Avec son ami Robert Doisneau, il est considéré comme le chef de fil de la photographie humaniste. Il y a 40 ans, il crée à Toulouse un lieu entièrement dédié à la photographie. Pour son anniversaire et jusqu'au 2 novembre 2014, le Château d'Eau organise une exposition consacrée aux deux artistes.

Jean Dieuzaide aimait tellement les gens qu'il les prenait sans cesse en photo. Son regard humaniste l'a fait voyager à travers l'Espagne, le Portugal ou la Turquie. Il rapporte de ses nombreux voyages une quantité astronomique de photos . Ainsi, plus de 600 000 clichés dressent un regard documentaire sur la société contemporaine française et étrangère. 

La rédaction de France 3 Toulouse propose une série entièrement consacrée à la vie de Jean Dieuzaide. C'est avec sa famille que l'on découvre la vie et le visage de l'homme caché derrière son appareil. 
Un feuilleton réalisé par Sandrine Morch / Jean-Pierre Duntze / Pascal Rivière

Episode 1 : L'homme au million de clichés
C'est avec sa femme, Jacqueline, que l'on débute le voyage. Elle nous raconte comment son époux, visionnaire et impitoyable travailleur, captait des instants de vie et de lumière. C'est ainsi qu'il capture le visage de "La Petite fille au Lapin" en 1954 au Portugal. De ces voyages il rapporte des centaines de milliers de photographies. Les espagnols le surnomment même "l'homme au million de clichés". Pour Jean Dieuzaide, tous les sujets sont bons. S'il se rend célèbre avec le portrait du Général de Gaulle lors de la libération de Toulouse le 16 septembre 1944, il aborde aussi l'architecture, les natures mortes ou les portraits d'artistes, avec toujours le même regard bienveillant. 
Episode 2 : Une passion photographique familiale
Chez les Dieuzaide tout le monde participe à la carrière de Jean. A commencer par Jacqueline, son épouse, qui gère encore aujourd'hui la collection de photos. Aidée de son fils Michel, elle suit comme elle peut les évolutions technologiques. Aujourd'hui, la mère et le fils sont les détenteurs d'un immense trésor qui dort dans des boîtes. L'espace Saint-Cyprien à Toulouse devrait accueillir prochainement un forum d'exposition autour de la photographie humaniste. 
Episode 3 : Le créateur du Château d'eau de Toulouse
En 1974, Jean Dieuzaide le toulousain, décide de fonder un lieu complètement dédié à la photograhie. Pour sa première exposition, la galerie du Château d'Eau accueille l'oeuvre de son ami, Robert Doisneau. Ouvrir un tel lieu était une aventure, tout était à inventer. Aujourd’hui, le Château d’Eau s’est ouvert aux esthétiques contemporaines sans pour autant renier l’apport de l’histoire. Pendant 20 ans, Jean Dieuzaide s’est employé à la reconnaissance de la photographie dans le champ de l’art. 
Episode 4 : Doisneau / Dieuzaide : la photographie et l'amitié en héritage 
C'est le grand jour ! Les enfants des deux grands photographes humanistes de l'après-guerre se retrouvent autour des photos de leurs pères qui étaient de grands amis. Pile 40 ans après l'ouverture du Château d'Eau, sauvé de la démolition in extremis grâce à l'obstination de Jean Dieuzaide, une exposition commune les réunit. Le jour de l'ouverture les toulousains se précipitent pour redécouvrir des clichés qui font désormais partie de notre patrimoine iconographie. Robert Doisneau est le photographe le plus populaire de France, quant à Dieuzaide c'est l'enfant du pays. Tous deux détenaient un trésor merveilleux : un oeil et un regard bienveillant sur les gens qu'ils croisaient. 
Disparu en 2003, Jean Dieuzaide demeure aujourd'hui encore le seul photographe titulaire des deux prix Niepce et Nadar, présentés comme le Goncourt ou le Renaudot de la photographie. Son oeuvre est estimée à près d'un milion de négatifs.

Doisneau/Dieuzaide "Une amitié heureuse"
106 photographies de Doisneau et Dieuzaide
Jusqu'au 2 novembre
Le Château d’Eau 
1, Place Laganne, 31300 Toulouse 
Tél. 05 61 77 09 40