Femmes nues dans les rues de Besançon, une expo photo à la Galerie Omnibus

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/04/2012 à 18H16
Corps à corps matinal avec les sculptures de la Place Pasteur

Corps à corps matinal avec les sculptures de la Place Pasteur

© Christophe Tattu

Certains bisontins vont regretter de ne pas s'être réveillés au chant du coq. C'est en effet l'heure qu'avait choisi Chrisophe Tattu alias Akira pour photographier des jeunes femmes nues dans les rues et les lieux publics de Besançon. Un travail de deux ans qui s'expose en 17 images jusqu'au 5 mai à la Galerie Omnibus de Besançon.

Christophe Tattu n'avait jamais travaillé sur la nudité féminine avant de se lancer dans ce projet. C'est par amour pour Besançon qu'il a eu l'idée d'associer le corps nu des femmes à la beauté de la pierre de Chailluz (qui compose la majorité des bâtiments du centre ancien de la capitale comtoise). Mais entre l'idée et sa réalisation, il y a eu quelques passages ardus. Trouver les modèles pour commencer. Dans une interview accordée à Besançon.TV, Akira explique qu'il recherchait "des profils expressifs...pas une beauté parfaite mais une expression au niveau corporel ou du regard".

Mai-Ly, l'un des modèles d'Akira

Mai-Ly, l'un des modèles d'Akira

© Christophe Tattu

Il fallait aussi trouver des jeunes femmes qui acceptent de poser nues en pleine ville. Mai-Ly, l'une des modèles, que le photographe a d'abord contacté par mail, raconte que ce n'est pas facile mais que "c'est une expérience à vivre, surtout quand on débute comme modèle". Mais quand arrive la première séance, photographe et muse doivent dépasser la timidité et l'émotion parce qu'il faut travailler vite, trouver la bonne pose, le bon cadrage en l'espace de quelques secondes. Akira a choisi de travailler avec les lumières naturelles, sans utiliser de flash, "pour garder l'ambiance du moment". Ensuite, seule la colorimétrie a été retravaillée en post-production. Le résultat est effectivement très beau. Au-delà de la beauté des jeunes femmes qui posent, ces images donnent envie de sillonner Besançon et de fouler les pavés qui l'espace d'un instant, ont reflété la beauté des ces fées matutinales.

 

Les vieilles pierres de Besançon ont inspiré Akira

Les vieilles pierres de Besançon ont inspiré Akira

© Christophe Tattu

 

Akira Expo Photo à la Galerie l’Omnibus, 18 rue de la Bibliothèque à Besançon – ouvert du mardi au samedi de10 h à 19 h – tél. 03 81 50 88 46