"Expolaroïd" : l'exposition qui remet au goût du jour les clichés instantanés

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/04/2017 à 17H09, publié le 21/04/2017 à 12H13
Expolaroïd à Lormes

Expolaroïd à Lormes

© France 3 / Culturebox

A près de 70 ans, le Polaroid est toujours d'actualité. La galerie "L’œil à facette", à Lormes dans la Nièvre, expose jusqu'au au 31 mai les clichés de six artistes locaux fans de l'appareil photo instantané. ils ont chacun leur techniques particulière.

Le tout premier Polaroid a vu le jour en 1948 imaginé par l'américain Edwin H. Land. A l'époque, c'est le premier appareil photo "tout-en-un". Initialement monochrome, il est "passé à la couleur" en 1963 avec l'invention du film Polacolor. Ce nouvel appareil de photos instantanées connaît alors un immense succès jusque dans les années 2000 où la concurrence avec le numérique devient trop forte. Actuellement, l’appareil revient à la mode avec la mode du vintage et de l’authentique.

Reportage France 3 Bourgogne : R. Chidaine / T. Gomes / L. Crotet-Beudet

Le polaroid permet une autre approche de la photographie pour les photographes. Il se distingue du numérique et de l'argentique et offre une certaine authenticité à la photographie. « C'est magique, c'est instantané, on n'a pas le droit à l'erreur ça donne des choses assez formidables. C'est unique ! » raconte Thierry Vasseur photographe exposant.
Pour l'exposition , chaque artiste présente une méthode différente pour traiter la photographie. Comme l'illustre la technique d'Isabelle, qui consiste à prendre des photos et les peindre pour en faire ressortir certains détails.

Une association qui encourage les artistes de la région

"L’œil à facettes", est une association lormoise qui permet la création, la réalisation et la diffusion d’œuvres originales. Elle offre ses murs aux personnes averties ou novices, et permet ainsi le développement de la culture au sein du département de la Nièvre. "Quand on vit dans des zones rurales qui peuvent paraître un peu calmes, on a aussi envie de fabriquer ce qu'on a du plaisir à voir" confie Gisèle Didi qui travaille pour la galerie.Le concept étant prometteur, l'association est en train de mettre en place de nouveaux projets ; ateliers et concours photos sont déjà au programme pour enrichir l’événement l'année prochaine.