Expo : "La belle histoire de Saint-Tropez" à travers l’objectif de Willy Rizzo

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/06/2017 à 11H58, publié le 18/06/2017 à 18H53
Le port de Saint-Tropez en 1958.

Le port de Saint-Tropez en 1958.

© Willy Rizzo

Il a été l’un des plus grands photographes people du XXe siècle. A ce titre, Willy Rizzo a été le témoin de la transformation de Saint-Tropez, petit village de pêcheurs devenu capitale de la jet-set dans les années 50 et 60. A travers 35 clichés, l'exposition "La belle histoire de Saint-Tropez" retrace son histoire jusqu'au 25 juillet au Studio Willy Rizzo à Paris.

Reportage : M-H. Bonnot / F. Bazille / P. Crapoulet / A-C. Bequet
Une Brigitte Bardot rayonnante descendant les marches de la vieille ville. Des jeunes gens souriants aux terrasses des célèbres cafés de la promenade. Des voitures d’époque sur le vieux port où l’on pouvait alors encore circuler. Ce sont trois des trente-cinq photographies exposées actuellement à Paris. Plus que de simples clichés, ils sont les vestiges d’une époque aujourd’hui révolue. Une époque dont Willy Rizzo (disparu en 2013) a été l’un des grands témoins.
Willy Rizzo et Brigitte Bardot à Saint-Tropez, 1958.

Willy Rizzo et Brigitte Bardot à Saint-Tropez, 1958.

© Studio Willy Rizzo
Dans les années 50 et 60, le photographe d’origine napolitaine travaille pour la presse people. Paris-Match, Marie-Claire… A ce titre il photographie les plus grandes stars au premier rang desquelles : Brigitte Bardot. Depuis le tournage de "Et Dieu…créa la femme" (Roger Vadim, 1956), l’actrice s’est prise d’amour pour Saint-Tropez entraînant dans son sillage nombre d’artistes de la nouvelle vague. Le petit village provençal devient alors la capitale mondiale de la jet-set. C’est cette époque bénie, ce temps de l’insouciance que retrace "La belle histoire de Saint-Tropez". Une bouffée de nostalgie, rafraîchissante.