"Du voyeurisme au 1/10e" : les petits univers oniriques de Nicolas Boutruche

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/11/2015 à 14H58
"Voyeurisme au 1/10e" Nicolas Boutruche réinterprète les rêves et les mythes à la Laverie de la Ferté-Bernard (Sarthe) - détail de la photo originale "emplacement 22"

"Voyeurisme au 1/10e" Nicolas Boutruche réinterprète les rêves et les mythes à la Laverie de la Ferté-Bernard (Sarthe) - détail de la photo originale "emplacement 22"

© Nicolas Boutruche

Entre rêve et réalité, le photographe Nicolas Boutruche expose sa dernière série à la Laverie de La Ferté-Bernard dans la Sarthe. "Du voyeurisme au 1/10e" présente jusqu'au 27 novembre 2015 dix photographies en format géant où l'infiniment petit fait loi.

Il trafique les images au doigt et à l'oeil pour leur donner une teinte baignée d'hyperréalisme et d'illusion, le photographe Nicolas Boutruche est allé voir de l'autre côté du mur d'un hôtel, d'un chalet ou d'une caravane. Il revient avec une série de dix oeuvres intrigantes sur très grands formats.

Un oeil acéré, la tête pleine de rêves et une bonne palette graphique, le photographe a reçu dans son studio les journalistes de France 3 Le Mans pour une petite démonstration en direct de son travail. A la manière d'un réalisateur de cinéma il aborde ses photos comme un scénario avec des dessins, un story-board, des personnages et des figurants.

Reportage :  R. Wagenaar / K. Berg / J. Cullerier

De l'infiniment petit au très grand format

Nicolas Boutruche ose ouvrir les portes et même faire tomber les murs. Les six étages du "Grand Hôtel" racontent toutes des histoires aussi intimes que banales. Le visiteur, un peu voyeur s'immisce de la cave au grenier, en passant par les cuisines, le grand salon et toutes les chambres.... 

"Il y a 120 personnages différents. Ce sont des amis, de la famille et des inconnus qui ont répondu à une annonce passée sur Facebook. L'hôtel, à lui seul, compte 97 personnages, ils sont photographiés un par un", détaille Nicolas dans une interview à Ouest France.
"Le Grand Hôtel" Nicolas Boutruche 

"Le Grand Hôtel" Nicolas Boutruche 

© Nicolas Boutruche

Le jeu de pistes des détails 

À La Ferté, "Le Grand hôtel" est exposé en 2,50 m par 2,50 m. Un labyrinthe de détails où certains visiteurs de La Laverie jouent à cache cache avec le petit garçon du film "Shinning". Un pari assez fou et un travail vraiment pharaonique si l'on en croit l'artiste. "Il m'a fallu un an et demi de travail et huit mois pour la caravane". 

Hyperréalisme et illusion

L'univers de Nicolas Boutruche est habité de personnages et de scènes énigmatiques. Sur les murs de La Laverie de la Ferté-Bernard, les façades se dévoilent. Une caravane de 2,50 mètres de large côtoie un papy réfugié dans un abri en bois. Le chaud et le froid se répondent, l'ambiance très picturale n'est pas sans rappeler les surréalistes et notamment le monde suspendu de Magritte.
"Refuge"

"Refuge"

© Nicolas Boutruche

Intitulée "Emplacement 22" la caravane aux contours hyperréalistes est un souvenir d'enfance dans les Côtes d'Armor. L'humour et l'imaginaire de l'auteur complètent judicieusement quelques images fantasmées : "J'ai refait la caravane de mon enfance, j'aurais aimé la couper en deux mais elle était partie à la benne ! Donc je l'ai redessinée", raconte-t-il.
"Emplacement 22"

"Emplacement 22"

© Nicolas Boutruche

Nicolas Boutruche "Du voyeurisme au 1/10e" à La Laverie
3, rue du Moulin-à-Tan, La Ferté-Bernard. 
Du 9 octobre au 23 novembre 2015 
Entrée gratuite 
Ouvert les lundis et vendredis, de 9 h à 17 h et les mardis, mercredis et jeudis, de 9 h à 18 h


une de troie2 © Nicolas Boutruche