Des jeunes dijonnais reboostés par le photographe Reza

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/09/2014 à 18H07
7 mois après, le sourire du photographe Reza est toujours intact, celui des jeunes est aussi apparu. 

7 mois après, le sourire du photographe Reza est toujours intact, celui des jeunes est aussi apparu. 

© France 3 / Culturebox

Le décrochage scolaire n'est pas forcément une fatalité. Le programme Booster permet à des jeunes de faire un service civique volontaire. A Dijon, 20 personnes ont suivi pendant sept mois des cours les initiant à l’art photographique et visuel. Leur parrain n'était autre que le célèbre photographe iranien Reza.

Pendant sept mois, les jeunes en perte de repères ont peu à peu retrouvé le goût et l'envie de faire des choses. Avec cet atelier, c'est la notion de l'image qu'ils ont d'abord explorée, puis il a fallu vaincre la timidité et enfin il a été question d'une démarche créative et esthétique.

Accompagnés tout au long du stage par le photographe dijonnais Julien Dromas, les jeunes se sont redécouverts. Et le résultat est étonnant : à la fin de l'atelier, Reza est venu leur rendre visite, impressionné autant qu'eux par le chemin parcouru. 

Reportage : Michel Gillot / Christophe Gaillard / Patrice  Bourdin / Lucie Heitmann 
C'est dans le cadre du programme Booster que l'association Unis-Cité de Dijon a proposé à 20 jeunes de l'agglomération un service civique de 7 mois. Au final, ces jeunes un peu paumés ont retrouvé confiance en eux et confiance en l'avenir.

Reza, photojournaliste p
hilanthrope, idéaliste et humaniste, voyage à travers le monde depuis plus de 30 ans.Témoin des guerres et des instants de paix, Reza est un homme engagé qui met la formation visuelle informelle des jeunes et des femmes au service d’un monde meilleur.
L'oeil photographique de Reza est toujours au bon endroit au bon moment

L'oeil photographique de Reza est toujours au bon endroit au bon moment

© Reza
Les photos n'ont eu qu'une courte vie de gloire, un seul jour d'exposition à l'hôtel de Vogüé de Dijon. Mais vous pouvez les découvir sur le site du Miroir