"Des Goûts", le regard sans fard de Martin Parr sur la nourriture

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/03/2016 à 17H10
"Des goûts" du photographe Martin Parr.

"Des goûts" du photographe Martin Parr.

© Phaïdon éditions

Goût ou dégoût ? La frontière est parfois plus mince qu'on ne le croit. Particulièrement lorsque les aliments sont livrés au regard goguenard du photographe anglais Martin Parr. Dans "Des Goûts", le premier livre de photos du maître britannique sur la nourriture que viennent de publier les éditions Phaidon, il s'agit plus de donner à voir que de mettre l'eau à la bouche.

Des aliments nus immortalisés de manière frontale

Frites luisantes de gras et de mayonnaise, beignets rose fluo, assiette de charcuteries sous film étirable, cornets de crème glacée dégoulinante, saucisses sous toutes les coutures, dont une dressée façon périscope, gâteau à étages aux couleurs irréelles...

Loin des émissions culinaires et des livres de cuisine qui cherchent à nous faire saliver, Martin Parr questionne notre rapport à la nourriture en livrant en pâture à notre regard des aliments et des plats nus, immortalisés de manière frontale, sans fioritures ni mise en scène.

Tijuana, Mexico, 2003

Tijuana, Mexico, 2003

© Martin Parr / Magnum Photos

Un tour du monde de l'alimentation populaire

Ici, pas de petits plats pour "foodistas", pour branchés de la bonne chère et adeptes du "Foodporn" en vogue sur Instagram. Martin Parr montre la nourriture ordinaire des petites gens, des travailleurs, des retraités, celle des stands de rue, des snacks, des fêtes foraines, des pubs et des supermarchés. Ça n'a pas souvent l'air bon. Ni sain, ni savoureux. Et pour tout dire on ne sait pas toujours ce que c'est. 

Fruit de ses voyages incessants depuis vingt ans, ce premier livre de Martin Parr consacré à la nourriture est un véritable tour du monde des aliments populaires. Du Mexique à la Thaïlande, de la Turquie à la Finlande, rien n'échappe à son regard acéré. Le résultat est régulièrement triste, parfois drôle, et toujours sans concession. Et tient tout autant de l'étude sociologique que de l'exercice de style photographique.
Merthyr Tydfil, Wales, 1995.

Merthyr Tydfil, Wales, 1995.

© Martin Parr / Magnum Photos

Un recueil d'images qui en dit long

Comme à son habitude, Martin Parr jurera ne porter aucun jugement sur l'objet de ses clichés, son appétit étant avant tout d'ordre visuel et esthétique. Tout juste concèdera-t-il un poil d'ironie. Pourtant, en documentant ces nourritures trop grasses, sucrées et industrielles que nous gobons sans en faire tout un plat alors qu'il y aurait de quoi nous couper l'appétit, il en dit plus long que les plus virulentes critiques contre la malbouffe.

Mais lui, les a-t-il goûtés ces abominables pains de viande en boîte "prêts à servir", ces répugnantes gelées rouges et vertes, ces curieux beignets fluos et ces redoutables scorpions grillés ? Connu pour son coup de fourchette, l'Anglais nous rirait sans doute au nez, lui dont la majorité des 226 clichés réunis ici ont été pris du point de vue du mangeur. 
Stara Fuzina, Slovénie, 2004

Stara Fuzina, Slovénie, 2004

© Martin parr / magnum Photos

"Des Goûts" par Martin Parr (éditions Phaidon) vient de sortir