Décès du photographe suédois Lars Tunbjörk

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/04/2015 à 14H32
Images Lars Tunbjörk

Images Lars Tunbjörk

© Lars Tunbjörk

Le photographe suédois Lars Tunbjörk, connu pour ses clichés du quotidien teintés d'humour, est décédé, a annoncé samedi l'agence VU, dont il était membre.

Lars Tunbjörk, qui avait 59 ans, avait exposé ses photographies pince-sans-rire souvent empreintes de nostalgie dans le monde entier.
              
"Lars Tunbjörk nous force à entrer dans la vie quotidienne faite de menus détails, qui sont autant de révélations de nous-mêmes", avait expliqué en 2008 l'une des responsables de la galerie VU' Gilou Le Gruiec lors d'une exposition  du photographe suédois.
 
Né en 1956 à Boras, Lars Tunbjörk avait fait ses débuts dans le journal local Boras Tidning avant d'être engagé par le quotidien Stockholms-Tidningen où son travail était devenu une référence pour le photojournalisme en Suède puis à l'étranger.
Vinter

Vinter

© Lars Tunbjörk
 
Une critique sociale grinçante
 
Il pratiquait la critique sociale, sans jamais se départir d'un humour grinçant, dépeignant en couleur l'univers de bureaux kafkaïens et l'uniformité des banlieues pavillonnaires, ou mettant l'accent sur la situation des personnes marginalisées dans un pays pourtant champion de la protection sociale. En Suède, bien sûr, mais aussi en France, à Beauvais, où il avait travaillé dans le cadre d'une résidence ("Every Day") et plus récemment aux Etats-Unis, dans l'univers des mobile-homes.
           
"On me demande souvent si mes photographies sont mises en scène. Ce n'est  pas le cas, mais j'essaie toujours d'être très visible comme photographe et je ne sais pas à quel point j'influence une situation, simplement avec un appareil  photo", avait confié Lars Tunbjörk au magazine américain The New Yorker en 2011.
Office

Office

© Lars Tunbjörk
              
Exposé de New York à Toulouse
 
"C'est l'un des plus grands (photographes) que nous avons eu (...), il avait un large public à l'étranger aussi", a déclaré à l'agence TT Jan Broman, un des fondateurs du musée Fotografiska à Stockholm.
 
Son travail avait été exposé dans le monde entier, de Stockholm à New York en passant par Phnom-Penh, Tokyo ou Varsovie. En France, il avait présenté des photos de ses séries "I Love Boras", "Office" et "Vinter" à la galerie du Château d'Eau à Toulouse en 2013.
 
Il était représenté dans les collections de grands musées comme le Museum of Modern Art de New York et celui de Stockholm, le Centre Pompidou et la MEP à Paris.
Boras

Boras

© Lars Tunbjörk