Andres Serrano continue la "provoc" au musée Fesch d'Ajaccio

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/07/2014 à 14H33
Le "Piss christ" d'Andres Serrano

Le "Piss christ" d'Andres Serrano

© F3/Culturebox

Le conservateur du musée Fesch d'ajaccio n'a pas peur du grand écart en organisant une exposition qui mélange oeuvres classiques, reconnues, avec des pièces plus polémiques contemporaines de l'artiste américain Andres Serrano.

Reportage : C. Ferrer / L.Favrel / E.Caruelle

Peut-on instaurer un dialogue entre la peinture lombarde du 17e siècle, Rembrandt et la Pieta au Christ noir du photographe Serrano?  C'est la question de fond que pose le musée Fesch. Cette exposition qui offre trois visions de l'art, trois regards ne peut laisser le visiteur indifférent.

Le 17 avril 2011 deux photos controversées d'Andres Serrano, dont "'Immersion (Piss Christ)" et "The Church (Soeur Jeanne-Myriam)"  avaient été saccagées en Avignon, après avoir suscité la colère des représentants de l'Eglise catholique. "Piss Christ" date de 1987, le cliché sous verre montre un crucifix plongé dans un récipient rempli d'urine et de sang.

Alors peut-on dissocier la performance artistique du symbole qu'elle porte ? L'artiste, la personne, de son acte, de sa production ? Cela aurait pu être un sujet du bac de philosophie ! A Ajaccio comme auparavant, au centre Beaubourg (Paris), ou encore à New-York, l'art et le religieux vont une nouvelle fois se confronter.

Les expositions estivales du musée Fesch d'Ajaccio 
jusqu'au 29 septembre 2014