Ahae, milliardaire connu pour ses photos en France, retrouvé mort en Corée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/07/2014 à 11H20
Une photo d'Ahae à l'Orangerie de Versailles, en mars 2013

Une photo d'Ahae à l'Orangerie de Versailles, en mars 2013

© France Télévisions / Culturebox / capture d'écran

Un corps retrouvé en juin dans un verger en Corée du Sud a été identifié comme étant celui de Yoo Byung-Eun. Ce milliardaire était recherché par la police parce qu'il était propriétaire d'un ferry qui avait fait naufrage. Il était aussi photographe à ses heures et avait été exposé en France, sous le nom d'Ahae, aux Tuileries et à Versailles.

L'ADN et les empreintes digitales du corps découvert le 12 juin dans le sud du pays montrent qu'il s'agit de celui de Yoo Byung-Eun, recherché depuis plus de deux mois, a annoncé la police mardi aux journalistes. On ignore le moment exact du décès ainsi que ses circonstances. "Nous ne savons pas si c'est un meurtre ou un suicide", a déclaré un responsable de la police.

Un livre écrit par Yoo ainsi qu'une bouteille d'un produit fabriqué par une société de la famille ont été retrouvés près du corps, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse télévisée.

Recherché par la police depuis le naufrage du Sewol

Yoo Byung-Eun, 73 ans était le patriarche de la famille qui contrôle, via un réseau de filiales, la compagnie maritime Chonghaejin Marine Co., propriétaire du Sewol, un ferry qui a coulé le 16 avril au large de la côte méridionale de la Corée du Sud avec 476 personnes à bord, dont 325 lycéens. Trois-cent-quatre personnes sont mortes dans le naufrage, dont quelque 250 lycéens en voyage scolaire.

Depuis, l'homme d'affaires était recherché par la police qui avait offert 500 millions de yens (360.000 euros) pour toute information pouvant mener à son arrestation. Les enquêteurs voulaient l'interroger sur des pots-de-vin, des détournements et des violations des règles de sécurité présumés.

Il ne détenait pas de participation directe dans la compagnie maritime mais ses enfants et ses proches contrôlaient cette société, via plusieurs filiales. Sa fille, Yoo Som-Na, a été arrêtée à Paris où elle est actuellement en détention, dans l'attente de son extradition vers la Corée du Sud.

"Ahae" s'était offert les Tuileries et Versailles pour exposer ses photos

Yoo Byung-Eun, qui se présentait comme un homme d'affaires écolo, était aussi artiste à ses heures perdues, sous le nom d'Ahae. C'est le site "Louvre pour tous" qui avait révélé la véritable identité du photographe, exposé à grand renfort de publicité en France.

Le milliardaire photographiait chaque jour la nature changeante depuis sa fenêtre avant de s'offrir les lieux les plus prestigieux pour exposer ses images. Le Louvre les a accueillies dans le jardin des Tuileries en 2012, avec la caution de son ex-président, Henri Loyrette, qui y voyait "l'extraordinaire dans l'ordinaire". Une exposition entièrement autoproduite pour un peu plus de 500.000 euros, rapportait L'Expansion le mois dernier. Un pavillon avait été construit dans les jardins pour accrocher ses photos.

A l'été 2013, Ahae avait loué l'Orangerie du château de Versailles pour exposer ses photos. Pour quelle somme, on l'ignore. La présidente du château de Versailles Catherine Pégard à qui Libération posait la question avait répondu : "Nous ne communiquons jamais de chiffres, c'est la règle". Elle aussi louait son travail, parlant de "l'instant qui se confond avec l'éternité".

Laurent Fabius avait demandé l'annulation d'une projection à Compiègne

Les déboires du milliardaire coréen dans son pays ont fini par le rattraper ici aussi, et début juillet le chef de la diplomatie française Laurent Fabius demandait l'annulation d'une projection de ses photos dans un festival de Compiègne (Oise).

Il jugeait cette annulation "opportune", "par égard et respect pour la population coréenne endeuillée, et en particulier les familles des jeunes victimes, et dans l'intérêt du festival et de la France".

Par ailleurs, l'homme d'affaires avait promis 5 millions d'euros à Versailles pour rénover le Bosquet du Théâtre d'eau. Un travail réalisé par le paysagiste Louis Benech et l'artiste Jean-Michel Othoniel. Depuis le naufrage du ferry, il a arrêté les financements, rapportait le Journal du dimanche il y a quelques jours.

En 2012, Ahae avait acheté aux enchères un hameau abandonné de Haute-Vienne, Courbefy, pour 520.000 euros, où il disait vouloir implanter un projet "environnemental, artistique et culturel".