A Paris et Toulouse, deux expos dévoilent l'artiste caméléon Liu Bolin

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/02/2013 à 18H05
Mobile Phone (2012)

Mobile Phone (2012)

© Liu Bolin

Un Liu Bolin peut en cacher un autre... Alors qu'une exposition de ses œuvres se tient actuellement à Paris, l'artiste chinois et ses "camouflages urbains" s'exhibent aussi à Toulouse jusqu'au 31 mars. Outre le talent de passer inaperçu, l'insaisissable possède donc le don d'ubiquité !

On ne se lasse pas de voir et revoir "Hiding in the city", la performance photographique la plus spectaculaire de Liu Bolin, débutée en 2005. Modelant, peignant des corps comme des sculptures vivantes, l'artiste protestataire attise notre curiosité et attire notre attention sur cette humanité qu'on ne voit plus, ou qu'on ne sait plus regarder, dans nos paysages urbains surpeuplés... 

L'œuvre de ce passe-muraille chinois fait en ce moment l'objet de deux expositions en France : l'une à Paris ; l'autre à Toulouse, dans le cadre du festival "Made in Asia". Deux bonnes raisons d'apprécier l'étonnant travail photographique de celui que l'on surnomme, à juste titre, "l'homme invisible" !

Reportage : K. Pellat, T. Villeger, M. Delaunay, C. Pelhate
"Camouflages urbains"
Du 1er février au 30 mars 2013 (Entrée Libre)
Fondation Ecureuil pour l'art contemporain - 3 Place du Capitole à Toulouse
Renseignements : 05 62 30 23 30 ou Fondation Écureuil pour l'art contemporain

"Hiding in the city"
Du 10 janvier au 9 mars 2013
Galerie Paris Beijing - 54 rue du Vertbois à Paris 3ème
Renseignements : 01 42 74 32 36 ou Galerie Paris Beijing