Yan Pei-Ming à l'exposition "Un corps inattendu" au FRAC Auvergne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/06/2011 à 17H09
Yan Pei-Ming à l'exposition "Un corps inattendu" au FRAC Auvergne

Yan Pei-Ming à l'exposition "Un corps inattendu" au FRAC Auvergne

© Culturebox

Yan Pei-Ming fait partie des trente artistes représentés au FRAC Auvergne pour l'exposition "Un corps inattendu", du 2 avril au 26 juin 2011.

En 1960  Yan Pei-Ming nait à Shanghaï, dans l'ambiance de la guerre civile de la fin de la Révolution culturelle. Il arrive en France en 1980. C'est alors qu'il étudie pendant cinq ans à l'Ecole des Beaux-arts de Dijon puis, entre 1988 et 1989, à l'Institut des hautes études en arts plastiques de Paris.
En 1993, Yan Pei-Ming est pensionnaire à la Villa Médicis, à Rome ou il met en place son projet : les 108 brigands.
L'artiste aime les oeuvres à grand format, si ce n'est à format immense. Il crée des saturations de noir, de blanc, de gros, parfois de rouge avec de gros pinceaux.
Il peint principalement des visages en gros plans et réalise des portraits-robots, des tête de Mao, des portraits de son propre père, des Bruce Lee, des autoportraits, des anonymes ou encore des crânes.
Depuis 2010, il pratique également la sculpture et crée des têtes en résines taillées au couteau et peintes en rouge.
Dans l'exposition, "Un corps inattendu" son oeuvre "Homme invisible" est exposée aux côtés de celle de Sam SzafranFrancis Bacon, Freud, Chagall, Basquiat ou encore Joan Miro.

- A voir aussi sur Culturebox :
- Toutes les vidéos sur l'exposition "Un corps inattendu"
- Exposition-Charles-Lapicque-au-musée-des-beaux-arts