Warhol, Haring, Basquiat : les maîtres du pop art dialoguent à Montélimar

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/05/2017 à 12H36, publié le 08/05/2017 à 11H51
L'expo "Pop art, voir plus..." à Montélimar. 

L'expo "Pop art, voir plus..." à Montélimar. 

© Capture d'écran France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Le musée d'art contemporain de la cité drômoise a souhaité faire dialoguer les artistes majeurs du pop art avec les héritiers de ce mouvement emblématique. Ainsi, les oeuvres d'Andy Warhol, Keith Haring et Jean-Michel Basquiat côtoient celles d'artistes contemporains comme Bernard Rancillac, Erró et Peter Stämpfli. L'exposition "Pop art, voir plus..." investit également le château des Adhémar.

Reportage : H. Chapelon / S. Hyvon / A. Saboureau

Des artistes majeurs dans une petite ville 

"C'est l'occasion d'admirer des artistes qu'on n'a pas l'habitude de voir dans une petite ville. On ne peut pas toujours aller à Paris pour voir des grands artistes, donc c'est une réussite !" s'enthousiame une visiteuse de l'exposition. 

Effectivement, exposer Andy Warhol, Keith Harring et Jean-Michel Basquiat dans une petite ville comme Montélimar est un tour de force. Mais si le musée d'art contemporain a réussi son coup, c'est parce qu'il proposait un projet original : faire dialoguer ces grands noms de dimension internationale avec des artistes contemporains qui se réclament également du pop art et qui ont en quelque sorte repris le flambeau.
Bernard Rancillac 

Bernard Rancillac 

© Capture d'écran France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Les héritiers du pop art 

Parmi eux : le Français Bernard Rancillac, 86 ans, cofondateur dans les années 60 du mouvement de la figuration narrative. Selon lui, "le pop art, c'est l'expression artistique du langage le plus populaire de son temps". Comme Warhol, Lichtenstein ou Rauschenberg, ses toiles ultra colorées empruntent beaucoup à l'univers de la bande dessinée. 

Autre héritier de Lichtenstein et de Warhol : l'Islandais Erró dont les toiles mêlent des personnages de bandes dessinées à des figures de despotes. Les personnages de Walt Disney font une fréquente apparition dans son oeuvre, côte à côte avec des dieux grecs, des madones, et des dictateurs comme Hitler et Saddam Hussein.

Le Suisse Peter Stämpfli, lui, a développé un style marqué par le graphisme de la publicité et le dessin industriel, comme celui de Lichtenstein. 

Au musée, au château, dans la rue 

L'exposition se poursuit au château des Adhémar avec deux jeunes artistes dont l'oeuvre est inspirée du pop art : Frédéric Bouffandeau et Nicolas Saint Grégoire. Enfin, ce dialogue entre pop art d'hier et d'aujourd'hui se poursuit dans les rues de la ville avec des oeuvres de Richard Orlinski, l'artiste contemporain le plus vendu en France à l'heure actuelle.

affiche expo pop art