Voyage dans La Bretagne de Turner à Monet au musée des Beaux-Arts

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/04/2011 à 10H03
Voyage dans La Bretagne de Turner à Monet au musée des Beaux-Arts

Voyage dans La Bretagne de Turner à Monet au musée des Beaux-Arts

© Culturebox

"De Turner à Monet, la découverte de la Bretagne par les paysagistes du XIXe siècle", c'est le titre d'une grande exposition proposée au musée des Beaux-Arts de Quimper jusqu'au 31 août. Un événement qui a obtenu le label (rare) d'exposition internationale. 

Trois ans  de tractations. C'est le temps qu'il aura fallu à André Cariou, le conservateur du Musée des Beaux Arts de Quimper pour rassembler les 80 peintures et 50 dessins disséminés dans les grands musées de Londres, Paris ou Philadelphie et chez des collectionneurs privés. L'exposition apporte bien plus que des oeuvres magnifiques et célèbres, comme le "Port de Brest" de Turner qui resta invendable à l'époque de sa réalisation (on a  longtemps pensé qu'il représentait un paysage lorrain). C'est l'occasion de reparler d'une Bretagne  inconnue de nous, car difficilement accessible à l'époque. Pendant longtemps, elle ne fut représentée que par les peintres de la Marine de la fin du 18ème siècle. Ensuite, ce fut au tour des Turner, Gudin, Lesage  et Coignet de s'y rendre en diligence à raison de 72 heures de malle-poste pour effectuer le trajet Paris-Brest. En 1863, l'arrivée des trains et des premiers guides touristiques illustrés de gravures vont changer les choses et le "caractère" des tableaux. Les tempêtes romantiques baignées d'une lumière céleste ou tragique laissent la place à une vision plus apaisée. Les jeunes peintres américains découvrent Pont-Aven. Autre détail qui va changer les choses : l'apparition de tubes de peinture en étain au milieu du 19ème, qui va permettre à des peintres comme Claude Monet d'installer leur chevalet sur le terrain.

A voir aussi sur Culturebox :
- Exposition Fernand le Gout-Gerard, peintre des ports et des marchés bretons
- "Gauguin, faiseur de mythe", une grande rétrospective à la Tate Modern
- L'impressionniste Emmanuel de la Villéon, exposé à Fougères