Van Gogh, Gauguin, Courbet : les autoportraits du Musée d'Orsay à Quimper

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/06/2016 à 10H44
Emile Bernard : "Autoportrait" détail

Emile Bernard : "Autoportrait" détail

© DR

Van Gogh, Cézanne, Monet, Degas, Courbet. C'est une impressionnante galerie d'autoportraits que le Musée des Beaux-Arts de Quimper accueille pour tout l'été. Quarante chefs d'oeuvre issus des collections du Musée d'Orsay sont offerts au regard du public, jusqu'au 2 octobre 2016

Après le musée des Beaux-Arts de Nancy et le musée le musée d’art Roger-Quilliot de Clermont-Ferrand, le musée des Beaux-Arts de Quimper est donc la troisième étape de cette exposition montée par le musée d'Orsay autour du thème de l'autoportrait, à partir de ses collections entre 1848 et 1914.

Du romantisme au symbolisme, elle explore tous les courants représentés par les grands maîtres : de Van Gogh à Courbet, de Cézannne à Gauguin. 

Reportage : I. Frohberg / V. Morzadec / B. Le Gall / O. Mélinand

L'autoportrait : l'artiste en introspection. Depuis la Renaissance, l'autoportrait met en évidence la vision que l'artiste a de lui-même dans le contexte artistique de son époque.

Autoportrait de Bonnard

Autoportrait de Bonnard

© France 3 / Culturebox

"L'artiste nous dit quelque chose de lui-même, décrypte Xavier Rey, conservateur et directeur des collections du musée d'Orsay, que ce soit dans un jeu de rôle, de travestissement ou que ce soit dans une épreuve de vérité. Vérité physique comme c'est le cas de Bonnard à la fin de sa vie, ou vérité psychologique avec l'importance qu'elle revêt pour ces oeuvres elles-mêmes".

C'était le cas de Cézanne, Gauguin, Carpeaux ou Redon, qui mêlaient quête picturale et observation psychologique. Van Gogh a poussé la démarche jusqu'au bout, offrant au travers de ses autoportraits une autobiographie.

Emile Bernard : "Autoportrait"

Emile Bernard : "Autoportrait"

© DR

Parmi les oeuvres exposées, une toute nouvelle acquisition du musée d'Orsay : un autoportrait d'Emile Bernard devant des corps nus. Un tableau qui interroge Guillaume Ambroise le directeur du musée des Beaux-Arts de Quimper : "S'agit-il d'un moment où l'artiste est en train d'interroger son destin ? S'agit-il d'un moment où cet artiste hésite entre le monde matériel, le monde de la chair et un monde plus spirituel, plus éthéré. On a eu oeuvre qui est véritablement introspective".

En contrepoint de cette exposition, Quimper valorisera plusieurs autoportraits de ses propres collections au sein de son accrochage permanent.