Utrillo, Valadon, Utter : trois peintres en Beaujolais

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/01/2012 à 17H46
La "Trinité maudite"

La "Trinité maudite"

© Blanc et Demilly

Jusqu'au 12 février 2012, le musée Paul-Dini de Villefranche-sur-Saône (Rhône) propose une sélection d’œuvres réalisées par André Utter, Suzanne Valadon, et son fils Maurice Utrillo. Une collection qui s'étend de 1909 à 1939, entre Paris et Saint-Bernard, dans l'Ain, leur lieu de villégiature.

 

C'est la guerre qui mène le parisien André Utter en région lyonnaise, en 1917. Affecté au 65ème régiment d'artillerie de défense contre les aéronefs de Lyon, il se lie d'amitié avec un négociant en vin à Anse, aux portes du Beaujolais. Lors d'un séjour chez cet ami, le peintre, sa femme Suzanne Valadon et son beau-fils Maurice Utrillo, également artistes, tombent sous le charme des bords de Saône. Ils achètent le château de Saint-Bernard, tout proche, en 1923. Nombre de toiles des trois artistes ont pour thème le château et ses alentours ! Ce lieu devient alors le rendez-vous de personnalités littéraires, politiques et artistiques lyonnaises, comme le maire de Lyon Edouard Herriot. Celui-ci reçoit plusieurs oeuvres du trio et soutient probablement l'acquisition par le musée des Beaux-Arts d'une oeuvre d'Utrillo pour 9000 francs, somme alors la plus élevée payée par la Ville pour un peintre contemporain.

 

Dans le reportage suivant, l'actuel propriétaire du château de Saint-Bernard nous livre quelques anecdotes sur ces illustres prédecesseurs...

 

 

L'exposition du musée Paul-Dini rassemble 150 peintures retraçant les vies tumultueuses de ce trio surnommé "la Trinité maudite" ; ainsi qu'une centaine de documents, 10 œuvres graphiques et une trentaine de photographies de Blanc-Demilly.

 

Suzanne Valadon, Eglise de Saint-Bernard, 1931

Suzanne Valadon, Eglise de Saint-Bernard, 1931

© collection Muguette et Paul Dini