Une gravure de Pissarro volée en 1981 rendue à la France

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/01/2012 à 10H50
"Le Marche aux Poissons", de Camille Pissarro, rendu à la France

"Le Marche aux Poissons", de Camille Pissarro, rendu à la France

© Mandel Ngan

Une gravure du peintre impressionniste Camille Pissarro, volée il y a 30 ans au musée Faure d'Aix-les-Bains (Savoie, France) avant de réapparaître sur le marché de l'art aux États-Unis, retrouve le cadre chaleureux du musée savoyard. Elle avait été rendue officiellement en janvier à la France par Washington.

L'œuvre, un monotype (gravure à tirage unique) coloré nommé "Le marché aux  Poissons", a été remise à l'ambassadeur de France François Delattre par le  directeur des services de l'immigration et des douanes (ICE) John Morton, qui a réaffirmé "l'engagement des deux pays à combattre le trafic d'oeuvres d'art".

Selon les autorités américaines et françaises, cette petite scène de marché (19,4x14,5 cm) avait été volée en 1981, en même temps qu'un Renoir, dans le musée savoyard par un homme nommé Emile Guelton.

Elle était réapparue en 1985 dans une galerie de San Antonio, au Texas (sud  des États-Unis), où elle avait été achetée par Sharyl Davis, une des employées de la galerie, pour 8.500 dollars.

 

 

En 2003, Sharyl Davis avait proposé la gravure à la maison d'enchères Sotheby's à New York, qui l'avait estimée entre 60.000 et 80.000 dollars.

Repérée comme un tableau volé, les services spécialisés dans le trafic d'œuvres d'art de ICE ont alors mené l'enquête en collaboration avec la France et saisi l'œuvre en 2006.

Un tribunal de New York, saisi par la dernière détentrice de la gravure, a décidé en janvier 2010 de rendre l'œuvre au gouvernement américain, décision confirmée en appel le 22 novembre 2011.

Retour d'un trésor à Aix-Les-Bains

L'oeuvre de Camille Pissarro (1830-1903) est particulièrement précieuse car le peintre a réalisé seulement 24 monotypes dont à peine une douzaine de colorés, selon l'ambassade.

André Liatard, le conservateur du Musée Faure d'Aix-les-Bains se réjouit de la restitution du tableau. Le Renoir n'a pas été retrouvé.

C'est la troisième fois en un an que les douanes américaines rendent des tableaux volés en France. En octobre dernier, un tableau du peintre français Jules Breton (1827-1906) volé il y a un  siècle dans un musée de Douai (Nord), et au mois de janvier 2011, un  tableau d'Edgar Degas (1834-1917), "Les Blanchisseuses souffrant des dents", volé en 1973 dans un musée du Havre en Normandie.