Un tableau du Caravage définitivement identifié

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/02/2012 à 17H04
Une des versions de la "Méduse" du Caravage

Une des versions de la "Méduse" du Caravage

© Duclos Alexia / Sipa

Des radiographies réalisées sur "La Méduse Murtola" ont permis d'attribuer définitivement cette peinture à Michelangelo Merisi (1571-1610), plus connu comme Le Caravage, ont annoncé des chercheurs vendredi à Rome.

"Les radiographies ont permis de découvrir, sous la couche superficielle, des variantes (de l'oeuvre définitive), il s'agit donc d'une création et non d'une copie" de la célèbre "Méduse" du Caravage conservée aux Offices à Florence, a expliqué Mina Gregori, universitaire et experte du peintre, lors d'une conférence de presse à Rome.

L'oeuvre majeure de la jeunesse du Caravage
Le tableau, un peu plus petit que l'exemplaire des Offices, représente lui aussi ce monstre mythologique à la tête couronnée de serpents, le visage tordu par la douleur alors qu'il vient d'être décapité par Persée. Selon Mina Gregori, ce tableau serait "un peu antérieur" à la version des Offices et daterait de 1597-1598, ce qui en fait "l'oeuvre la plus importante de la période de jeunesse" de l'artiste.

Le tableau, qui appartient à une collectionneur privé italien, est conservé actuellement dans un coffre-fort à Londres.

Un livre a été consacré à ce tableau
L'ensemble des travaux scientifiques ayant abouti à son authentification a donné naissance à un luxueux ouvrage, "La première Méduse. Le Caravage", publié aux éditions Cinq continents en quatre langues: italien, anglais, allemand et français. Outre Mina Gregori, ont participé à sa rédaction d'autres experts du Caravage, notamment Vittorio Sgarbi et Maurizio Marini.

Le Caravage a été décrit au théâtre, au cinéma et dans la littérature comme l'un des peintres les plus tourmentés de l'histoire. Une grande exposition lui a été consacrée en 2010 à Rome et a attiré le nombre record de 580.000 visiteurs.