Un "Babel" contemporain s'expose aux Beaux Arts de Lille

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/06/2012 à 11H08
  • A droite, l'affiche de l'exposition. A gauche, Eric De Ville La Tour de Bruxelles.
  • Ryuta Amae, Fiction, 1998
  • Eric De Ville. La Tour de Bruxelles. 08/2008. Collection de l’artiste
  • Denis Bajram, UW1 - Universal War One, tome 5 - ex-libris, 2005
  • Jakob Gautel, La Tour (Tour de Babel), 2006-201
  • John Isaacs, The Architecture of Aspiration, 2003
  • Affiche de l'exposition "Babel"
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • A droite, l'affiche de l'exposition. A gauche, Eric De Ville La Tour de Bruxelles.
    A droite, l'affiche de l'exposition. A gauche, Eric De Ville La Tour de Bruxelles. © Eric de Ville
  • Ryuta Amae, Fiction, 1998
    Ryuta Amae, Fiction, 1998 © Ryuta Amae / CNAP / photo : Galerie Michel Rein
  • Eric De Ville. La Tour de Bruxelles. 08/2008. Collection de l’artiste
    Eric De Ville. La Tour de Bruxelles. 08/2008. Collection de l’artiste © Eric de Ville
  • Denis Bajram, UW1 - Universal War One, tome 5 - ex-libris, 2005
    Denis Bajram, UW1 - Universal War One, tome 5 - ex-libris, 2005 © Denis Bajram
  • Jakob Gautel, La Tour (Tour de Babel), 2006-201
    Jakob Gautel, La Tour (Tour de Babel), 2006-201 © Jakob Gautel
  • John Isaacs, The Architecture of Aspiration, 2003
    John Isaacs, The Architecture of Aspiration, 2003 © John Isaacs / Aeroplastics Contemporary, Bruxelles
  • Affiche de l'exposition "Babel"
    Affiche de l'exposition "Babel" © DR

Jusqu'au 14 janvier 2013, le Palais des Beaux-Arts de Lille accueille la première exposition -exclusivement contemporaine- sur le thème de la Tour de Babel, la plus célèbre allégorie architecturale. C'est un ensemble de 85 oeuvres -peintures, photographies, sculptures, installations, films et planches originales de bande dessinée- qui illustrent les multiples facettes du mythe babélien dans l’art contemporain.

Respectant l’évolution du récit biblique, cette sélection compose avec la symbolique de la Tour, de son édification à sa destruction. Du peintre allemand Anselm Kiefer aux artistes anglais Jake et Dinos Chapman, les allégories présentes illustrent les épisodes de la Genèse en résonance avec notre monde d’aujourd’hui. Le chantier de la Tour, la sanction divine, la confusion des langues et la dispersion des peuples sont revus sous l’angle de l’histoire contemporaine.

L’engouement actuel pour la Tour de Babel répond à celui du XVIe siècle flamand. Multipliant les références à l’histoire de l’art, les artistes offrent des visions renouvelées des peintures de Bruegel, Cleve, Valckenborch, Verhaecht et Momper. Dans la peinture et la photographie de grand format, dans le cinéma d’anticipation et la BD, les Babel contemporaines et futuristes sont représentées comme des architectures organiques, à travers lesquelles, comme en miroir, nous reconnaissons notre vanité, l’orgueil de nos actes et l’ambition humaine.

Dans cette perspective morale et philosophique, l’expression contemporaine formule avec l’image de Babel une critique de la volonté de puissance. Cette exposition préfigure une autre à venir autour des Fables du paysage flamand au 16e siècle, qui sera proposée dans le cadre du festival Lille 3000 dont le thème est "Fantastic".

Palais des Beaux‐Arts de Lille. Place de la République. 59000 Lille. Horaires : ouvert le lundi de 14 h à 18 h et du mercredi au dimanche de 10 h à 18 h. Fermé le lundi matin et le mardi toute la journée.