Diaporama 11 photos
Par Valérie Oddos @Culturebox

Ukiyo-e: l'exposition de la Maison de la Culture du Japon en images

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/09/2011 à 12H53
  • Suzuki Harunobu: à gauche, parodie de Kikujidô, Le jouvenceau aux chrysanthèmes, 1766, à droite, Hotei et les enfants, vers 1767-68
    01 /11
    Suzuki Harunobu: à gauche, parodie de Kikujidô, Le jouvenceau aux chrysanthèmes, 1766, à droite, Hotei et les enfants, vers 1767-68
    Suzuki Harunobu a joué un rôle essentiel dans la mise au point de l'impression des estampes en plusieurs couleurs. Son oeuvre comprend des portraits de femmes délicats et des estampes parodiques s'inspirant d'oeuvres anciennes.
    © Museum of Asian Art Corfu, Greece. Photography by New Color Photographic Printing Co., Ltd
  • Kitagawa Utamaro, Samouraï et jeune femme, vers 1797
    02 /11
    Kitagawa Utamaro, Samouraï et jeune femme, vers 1797
    Kitagawa Utamaro (? - 1806) excellait dans la représentation des beautés féminines. Il s'est rendu célèbre par des portraits de femmes en gros plans aux compositions audacieuses et au style raffiné.
    © Museum of Asian Art Corfu, Greece. Photography by New Color Photographic Printing Co., Ltd
  • Torii Kiyonaga: à gauche, Kintarô chevauchant un ours, vers 1788-90, à droite, Préceptes moraux destinés aux jeunes filles: La rumeur, vers 1784
    03 /11
    Torii Kiyonaga: à gauche, Kintarô chevauchant un ours, vers 1788-90, à droite, Préceptes moraux destinés aux jeunes filles: La rumeur, vers 1784
    Le style de Torii Kiyonaga (1752-1815) est empreint de réalisme. Il représente des femmes longues et sveltes, des groupes de courtisanes et des acteurs de kabuki.
    © Museum of Asian Art Corfu, Greece. Photography by New Color Photographic Printing Co., Ltd
  • Toshusai Sharaku, Ichikawa Omezô I dans le rôle du serviteur Ippei, 1794
    04 /11
    Toshusai Sharaku, Ichikawa Omezô I dans le rôle du serviteur Ippei, 1794
    Tôshûsai Sharaku (1763-1820) a réalisé 28 portraits d'acteurs de kabuki aux expressions caricaturales qui ont marqué sa carrière éclair. On a découvert récemment dans la collection du musée de Corfou un éventail peint par cet artiste mystérieux. Il est exposé à Paris.
    © Museum of Asian Art Corfu, Greece. Photography by New Color Photographic Printing Co., Ltd
  • Katsushika Hokusai, Trente-six vues du mont Fuji, vers 1830
    05 /11
    Katsushika Hokusai, Trente-six vues du mont Fuji, vers 1830
    Ktsushika Hokusai (1760-1849) est le maître de l'ukiyo-e qui a connu la plus longue carrière (70 ans). Il a enchaîné les sujets et les styles, des portraits d'acteurs aux illustrations de romans bon marché, des estampes de luxe et des illustrations de poèmes, des animaux et des plantes, et ses célèbres "Trente-six vues du mont Fuji".
    © Photography by Ralph Paprzycki © Sainsbury Institute for th Study of Japanese Arts and Cultures
  • Katsushika Hokusai, Les quatre noms illustres: Le sabre "Kogarasumaru" des Minamoto, vers 1822
    06 /11
    Katsushika Hokusai, Les quatre noms illustres: Le sabre "Kogarasumaru" des Minamoto, vers 1822
    Katsushika Hokusai, Les quatre noms illustres: Le sabre "Kogarasumaru" des Minamoto, vers 1822
    © Museum of Asian Art Corfu, Greece. Photography by New Color Photographic Printing Co., Ltd
  • Utagawa Toyokuni, Feu d'artifice à Ryôgoku, vers 1810-15
    07 /11
    Utagawa Toyokuni, Feu d'artifice à Ryôgoku, vers 1810-15
    Utagawa Toyokuni (1769-1825) était populaire pour ses représentations d'acteurs et de courtisanes illustrant les moeurs de l'époque.
    © Museum of Asian Art Corfu, Greece. Photography by New Color Photographic Printing Co., Ltd
  • Utagawa Toyokuni, Yoshitsune aux mille cerisiers, 1803
    08 /11
    Utagawa Toyokuni, Yoshitsune aux mille cerisiers, 1803
    Utagawa Toyokuni, Yoshitsune aux mille cerisiers, 1803 © Museum of Asian Art Corfu, Greece. Photography by New Color Photographic Printing Co., Ltd
  • Utagawa Hiroshige, Poissons : Mulet et aralia, vers 1832-33
    09 /11
    Utagawa Hiroshige, Poissons : Mulet et aralia, vers 1832-33
    Grand paysagiste, Utagawa Hiroshige (1797-1858) a produit plusieurs milliers d'estampes. Il a réalisé de célèbres séries de vues des provinces, ainsi que des gravues de flore et de faune dont il renouvelle le genre.
    © Photography by Ralph Paprzycki © Sainsbury Institute for th Study of Japanese Arts and Cultures
  • Utagawa Hiroshige, Trente-six vues du mont Fuji: Otsuki no hara dans la province de Kai
    10 /11
    Utagawa Hiroshige, Trente-six vues du mont Fuji: Otsuki no hara dans la province de Kai
    Utagawa Hiroshige, Trente-six vues du mont Fuji: Otsuki no hara dans la province de Kai © Photography by Ralph Paprzycki © Sainsbury Institute for th Study of Japanese Arts and Cultures
  • Utagawa Kuniyoshi. A gauche, Cinq paysages à marée basse, numéro trois, vers 1818-30. A droite, La bataille de Kawanakajima, 1854
    11 /11
    Utagawa Kuniyoshi. A gauche, Cinq paysages à marée basse, numéro trois, vers 1818-30. A droite, La bataille de Kawanakajima, 1854
    Utagawa est un des derniers maîtres de l'ukiyo-e. Spécialisé dans les estampes de guerriers, il réalisait aussi des portraits de femmes.
    © A gauche, © Museum of Asian Art Corfu, Greece. Photography by New Color Photographic Printing Co., Ltd. A droite, © Photography by Ralph Paprzycki © Sainsbury Institute for th Study of Japanese Arts and Cultures

La Maison de la culture du Japon à Paris expose les estampes de huit maîtres de l'ukiyo-e (image du monde flottant). Il s'agit de gravures sur bois en couleur datant du XVIIIe et du XIXe siècle. Elles sont issues de la riche collection d'un diplomate grec, Gregorios Manos (1850-1928). Il l'a léguée à l'Etat grec, qui l'a installée dans le Musée d'art asiatique de Corfou, créée exprès pour elle en 1928.